Si vous ne pouvez pas lire ce mail, cliquez ici.
Centre de prévention du Suicide

1- EVENEMENT AU CPS

Lancement de la campagne de recrutement des bénévoles dec 2016: Thérèse

Dans le cadre du projet d’affichage proposé à l’école d’art de La Cambre, le Centre de Prévention du Suicide a choisi de faire confiance à l’idée originale de Clémentine D’Abbundo pour sa campagne de décembre 2016. En faisant référence au film « Le père noël est une ordure », nous souhaitons interpeller un maximum de bénévoles à travers l’humour pour écouter sur notre ligne.

Diffusion relayée à travers différents médias : Affichage métro dans 10 stations de Bruxelles du mardi 13/12 au 26/12/16 + Article thématique et informatif et annonce dans La Libre diffusée le 15/12 + mise en ligne de la campagne sur la page Facebook et le site Web

http://www.preventionsuicide.be/fr/devenirbenevole/campagne.html

2- FORMATIONS – COLLOQUES

Symposium « les défis en prévention du suicide » VLESP – 02/12/16

Le 2 décembre dernier le Vlaams Expertisecenturm Suicidepreventie a organisé à Gand le Symposium sur « les défis en prévention du suicide ». Différents auteurs, acteurs de prévention et chercheurs néerlandophones et anglais y ont présenté leurs recherches.

Ces présentations sont accessibles sur leur site www.vlesp.be et ci-dessous, le résumé du CPS.

 

Colloque sociétal « L'influence de la technologie sur l'enfant » HUDERF – 24/11/16

Les vidéos du colloque sont disponibles sur le canal YouTube de l'Huderf

Colloque qui a permis entre autre, de débattre sur les craintes des parents face aux jeux vidéo pour les jeunes et d’aborder le cyber harcèlement suite

à une étude menée par le CréSaM (Centre de référence en santé mentale) – Pascal Minotte

 

3- FOCUS BENEVOLES

Remerciement à tous nos bénévoles

Témoignage

« Être écoutante au CPS est une activité riche en émotions. Pendant les appels, on écoute les autres mais on s’écoute aussi soi-même. C’est justement en découvrant les autres qu’on redécouvre des facettes de soi qu’on avait oubliées. De plus, chaque appel est différent ce qui rend l’expérience variée et fait évoluer l’écoute. Toute cette expérience se déroule au sein d’un Centre dans lequel règne une ambiance chaleureuse et où l’équipe est unie. L’équipe est disponible et très à l’écoute des écoutants ce qui nous permet de réaliser notre bénévolat en toute sérénité. C’est sans doute grâce à un cadre qui se caractérise par l’humanité, l’union, la disponibilité et l’écoute qu’on trouve l’énergie pour faire face à la souffrance d’autrui". Lisa, 27 ans

Collaboration Télé-Accueil et Centre de Prévention du Suicide

Le 21 et 22 octobre derniers, le Centre de Prévention du Suicide a eu le plaisir de recevoir Myriam Machurot, formatrice des volontaires chez Télé-accueil Bruxelles, pour 9 heures de discussion et de formation sur la question des appels répétitifs sur nos lignes d'écoute.

Ces échanges inter-centre avec et pour nos bénévoles nous ont mis au travail sur plusieurs questions, notamment : « Quand est-ce que moi je répète ? Pourquoi je répète ? Que se passe -t-il en moi quand je répète ? »

Cet échange faisait suite à une première collaboration du même type (intervention auprès des bénévoles par un formateur d’un autre Centre) en mai dernier avec télé Accueil, également Centre d’écoute téléphonique sur Bruxelles.

Nous espérons pouvoir réitérer ces échanges riches et instructifs à l'avenir. Nous remercions encore tout particulièrement les bénévoles qui ont participé à ce week end.

4- ACTUALITES

  • Peu souvent abordé, le magazine Le soir témoigne sur le suicide chez les indépendants :

http://mobile.lesoir.be/1265258/article/soirmag/meilleur-du-soir-mag/2016-07-13/independants-un-suicide-tous-3-jours

  • Nouvelle fonctionnalité Facebook en prévention du suicide.

Mode de fonctionnement et limites ci-dessous.

 

5- REFLEXIONS INTERNES

Questionnement par un collègue sur l'humour utilisé parfois pour aborder le thème du suicide.

 

6- ACQUISITIONS CENTRE DE DOC

Le Centre de Documentation acquiert chaque mois des ouvrages sur la thématique du suicide. Quelques exemples ci-dessous

 

7- APPEL AUX DONS

Le suicide est la 1ere cause de mortalité, toutes causes confondues, chez les 25-44 ans.

Trop de souffrances mènent 6 belges à en finir avec la vie chaque jour.

Aidez le Centre de Prévention du Suicide avec vos dons. Nous proposons une écoute immédiate à ces personnes, nous accompagnons l’entourage, les professionnels et sensibilisons le grand public.

Vos dons nous permettrons d’organiser des actions en prévention du suicide, de développer des projets institutionnels pour en faire un sujet d’utilité publique, de soutenir nos initiatives sur Bruxelles.

Notre numéro de compte bancaire : BE58 3100 1905 0179

Pour tout don égal ou supérieur à 40€, une attestation fiscale vous sera délivrée pour vous permettre de déduire ce montant de vos revenus imposables.

Le Centre de Prévention du Suicide vous remercie pour votre générosité.

 

8- COUPS DE CŒUR CULTURELS

Film : "Captain Fantastic"
"Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes.Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris." (Allociné)
Un film plein d'humanité où se confrontent les idéaux, les utopies, le principe de réalité, l'amour, la mort, la vie, la "folie". Le film est dense et vient nous interroger sur nos propres contradictions, nos valeurs, nos priorités. Sur le principe du Yin et du Yang, il interroge sur le difficile travail d’équilibriste que demande la vie, à savoir vivre en homme "libre" avec les autres, avec le monde, avec la maladie mentale, avec la folie sociétale, etc. On ne sort pas indemne de ce moment de grand cinéma qui nous trotte encore dans la tête plusieurs jours après...
Difficile d'en réaliser un résumé, encore plus de le réduire à sa seule subjective interprétation. Le mieux est d'aller le voir et d'en débattre ensuite. C'est assurément un film qui invite au collectif, dans un partage d'interprétations.

Film : "Captain Fantastic"

"Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes.
Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris." (Allociné)

Un film plein d'humanité où se confrontent les idéaux, les utopies, le principe de réalité, l'amour, la mort, la vie, la "folie". Le film est dense et vient nous interroger sur nos propres contradictions, nos valeurs, nos priorités. Sur le principe du Yin et du Yang, il interroge sur le difficile travail d’équilibriste que demande la vie, à savoir vivre en homme "libre" avec les autres, avec le monde, avec la maladie mentale, avec la folie sociétale, etc. On ne sort pas indemne de ce moment de grand cinéma qui nous trotte encore dans la tête plusieurs jours après...

Difficile d'en réaliser un résumé, encore plus de le réduire à sa seule subjective interprétation. Le mieux est d'aller le voir et d'en débattre ensuite. C'est assurément un film qui invite au collectif, dans un partage d'interprétations.

Livre : "Autobiographie d'une courgette" de Gilles Paris
Une petite pépite à glisser sous le sapin en plusieurs exemplaires. Un double niveau de lecture - pour l'adulte et pour l'enfant et l'adolescent - pour un ouvrage dont l'écriture est toute en poésie, remplie de métaphores et langages symboliques. C'est avant tout une belle histoire de résilience, s'appuyant au départ sur un drame, transcendé au fil des pages par la force des liens d'attachement, d'affiliation et d'amour tout simplement. On a juste envie d'en retenir certains passages "par coeur" car ici - et contrairement à la compréhension qu'en a Courgette - le coeur est particulièrement sollicité dans la lecture...

Livre : "Autobiographie d'une courgette" de Gilles Paris

Une petite pépite à glisser sous le sapin en plusieurs exemplaires. Un double niveau de lecture - pour l'adulte et pour l'enfant et l'adolescent - pour un ouvrage dont l'écriture est toute en poésie, remplie de métaphores et langages symboliques. C'est avant tout une belle histoire de résilience, s'appuyant au départ sur un drame, transcendé au fil des pages par la force des liens d'attachement, d'affiliation et d'amour tout simplement. On a juste envie d'en retenir certains passages "par coeur" car ici - et contrairement à la compréhension qu'en a Courgette - le coeur est particulièrement sollicité dans la lecture...

 
Centre de prévention du Suicide