aller au contenu

Acquisitions mensuelles

Le Centre de Documentation acquiert chaque mois des ouvrages sur la thématique du suicide. 

Il 'agit souvent de documents en lien avec l'actualité ou venant en complément d'un travail ou d'une reflexion menée par le Centre de Prévention du Suicide. 

La sélection se fait selon le thème central du suicide (prévention et postvention) dans les différents supports : fictions, documentaires, articles de revues, ouvrages "grand public" et aussi documents plus techniques et spécialisés dans le domaine de la psychologie selon les dfférentes écoles. 

Des recherches bibliographiques sont possibles en consultant la base de données bibliographiques du Centre de documenation

Fernando Balsinhas Covas

---------------------------------------------------------------

Semaine du 26 septembre 2016

[livre]

La société comme verdict. Classes, identités, trajectoires  / Didier ERIBON, Auteur  . -  1ère édition : 2009 . - [S.l.] : Flammarion, 2014 . - 254 p. La société assigne des places. Elle énonce des verdicts, qui s'emparent de nous et marquent nos vies à tout jamais. Elle installe des frontières et hiérarchise les individus et les groupes. La tâche de la pensée est de porter au jour ces mécanismes d'infériorisation et la logique de la domination et de la reproduction sociales. C'est à un véritable renouvellement de l'analyse des classes, des trajectoires, des identités et du rôle central et ambivalent des institutions (notamment le système scolaire, le droit, la politique...) dans leur fabrication que nous convie Didier Eribon. Avec pour horizon l'idée que seule une démarche qui place au centre de ses préoccupations le problème des déterminismes par lesquels nos vies sont régies peut nous permettre d'ouvrir la voie à une politique de l'émancipation. Paru en octobre 2009, Retour à Reims a rencontré un écho considérable et suscité de très nombreux débats. Didier Eribon entreprend aujourd'hui d'approfondir le récit et les réflexions qui s'entrecroisaient dans cet ouvrage, devenu un classique.

--------------------------------------------------------------- 

[livre]

Voyage de classes. Des étudiants de Seine-Saint-Denis enquêtent dans les beaux quartiers / Nicolas JOUNIN, Auteur . - [S.l.] : La Découverte, 2014 . - 248 p. Une demi-heure de métro sépare les quartiers parmi les plus pauvres de France de ses zones les plus riches. Partis de Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris, une centaine d'étudiants ont enquêté sur trois quartiers bourgeois du VIIIe arrondissement de la capitale. Pour s'initier à la démarche sociologique, ils ont dû se familiariser avec un monde nouveau et étrange, dont les indigènes présentent des coutumes et préoccupations insolites. Boire un café dans un palace pour observer ce qui s'y passe (et être traité comme un client illégitime), stationner dans les boutiques de luxe pour décrire leur organisation (et se faire mettre dehors), apprendre à manger un mille-feuilles à 14 euros avec des « bourgeoises », approcher des institutions prestigieuses où les femmes n'ont pas le droit de vote, se faire expliquer le Bottin mondain et l'arrangement des mariages, interviewer dans son hôtel particulier un grand dirigeant qui « fait partie de ces familles qui ont des châteaux un peu partout » : ce sont quelques-unes des expériences que ces étudiants du 93 ont vécues.  En même temps qu'il leur a fallu dompter l'exotisme pour bien comprendre le milieu dans lequel ils pénétraient, ils ont dû encaisser l'humiliation des multiples rappels à l'ordre social que suscitait leur démarche. Des premières incursions anonymes et timides jusqu'aux face-à face sans échappatoire, ce livre raconte de manière crue et joyeuse les batailles livrées pour mieux connaître un monde social dominant. L'enjeu : renverser l'habitude qui veut que ce soit « ceux d'en haut » qui inspectent l'existence de « ceux d'en bas ».

---------------------------------------------------------------  

[livre]

Le nouvel égoïsme territorial. Le grand malaise des nations / Laurent DAVEZIES, Auteur . - [S.l.] : Editions du Seuil, 2015 . - 102 p. Montée du régionalisme, exigence d'autonomie, voire d'indépendance... On assiste aujourd'hui à une fragmentation des nations, dans les pays industriels comme dans les pays en développement. Les causes identitaires - anciennes - se combinent avec le fait - nouveau - que les régions riches ne veulent plus payer pour les régions pauvres. Plus largement, c'est le modèle de cohésion territoriale qui est remis en cause. Dans la mondialisation, les petites nations semblent tirer leur épingle du jeu. Pourtant, leur multiplication pose plus de problèmes qu'elle n'en résout. L'exemple qu'offrent aujourd'hui l'Écosse, la Catalogne, la Flandre et d'autres régions peut avoir, par effet de contagion, des effets désastreux. Après le nationalisme européen du XIXe siècle, après le nationalisme décolonisateur du XXe siècle, le nationalisme « régional » s'affirme aujourd'hui comme un mouvement d'idées et un but pour le XXIe siècle. Dans ce petit jeu égoïste, chacun risque d'être perdant, sauf peut-être les micro-États les plus riches. Comment conjurer le poison de la méfiance et de la division ? Ce livre propose des solutions pour maintenir une certaine idée de la démocratie territoriale.

---------------------------------------------------------------

[livre]

Un furieux désir de sacrifice. Le surmusulman  / Fethi BENSLAMA, Auteur . - [S.l.] : Editions du Seuil, 2016 . - 148 p. Comment penser le désir sacrificiel qui s'est emparé de tant de jeunes au nom de l'islam ? Cet essai propose une interprétation dont le centre de gravité est ce que j'appelle le surmusulman. Qu'il revête l'aspect d'une tendance ou qu'il s'incarne, il s'agit d'une figure produite par près d'un siècle d'islamisme. Je l'ai décelée dans ses discours et dans ses prescriptions, mais aussi à partir de mon expérience clinique. La psychanalyse ne consiste pas uniquement à « thérapeutiser » des gens à l'abri d'un cabinet. Son enseignement clinique permet d'explorer les forces individuelles et collectives de l'anticivilisation au coeur de l'homme civilisé et de sa morale. C'est pourquoi, ce qu'on appelle aujourd'hui « radicalisation » requiert des approches complémentaires, en tant qu'expression d'un fait religieux devenu menaçant et en même temps comme un symptôme social psychique. La désignation de surmusulman a ici valeur d'un diagnostic sur le danger auquel sont exposés les musulmans et leur civilisation. C'est la raison pour laquelle cet essai se termine par un chapitre sur le dépassement du surmusulman, en perspective d'un autre devenir pour les musulmans.

---------------------------------------------------------------

 

Semaine du 20 septembre 2016

[articles] 

Hypnose. Dossier.
Du « magnétisme animal » à l'hypnose. Entretien avec Bruno Belhoste. – Freud hypnotiseur. Jean-François Marmion. – « La méthode cathartique n'est pas ce qu'on croit ! ». Entretien avec Mikkel Borch-Jacobsen. – « De l'hypnose éricksonienne à la transe générative ». Entretien avec Stephen Gilligan. -  Quand la science réhabilite l'hypnose. Sophie Viguier-Vinson

in Le cercle psy > 20 (mars / avril / mai 2016) . - 48-60

---------------------------------------------------------------

[articles] 

L'enfant difficile. Dossier. Un enfant difficile, ça veut dire quoi ? Soudain ingérables, insaisissables... borderline ? Et s'il était hyperactif ? L'enfant difficile à l'école ou le mammouth impuissant. Mineurs délinquants : l'impasse ?

in Le cercle psy > 20 (mars / avril / mai 2016) . - 28-47

---------------------------------------------------------------

[livre] 

Le cerveau attentif. Contrôle, maîtrise et lâcher-prise / Jean-Philippe LACHAUX, Auteur . - [S.l.] : Odile Jacob, 2011 . - 384 p. Vous n'en avez peut-être pas conscience, mais toute votre perception du monde, votre rapport à ce qui vous entoure, aux autres et à vous-même sont déterminés par un petit quelque chose qui vaut de l'or : votre attention sans cesse convoitée et courtisée, toujours menacée. Ce livre vous invite précisément à « faire attention à votre attention » dans votre vie quotidienne, pour en tirer un meilleur parti. Pourquoi échappe-t-elle si souvent au contrôle volontaire ? Pourquoi est-il si difficile de rester concentré ? Que faire pour ne pas se laisser dériver ou pour éviter de papillonner ? C'est dans le cerveau qu'il faut chercher ces secrets, que les neurosciences modernes commencent à pénétrer.

---------------------------------------------------------------

[articles] 

Pour une psychologie clinique du travail. Dossier. Enjeux du métier de psychologue du travail face à une commande sociale bruyante - Des concepts spécifiques éprouvés dans la pratique du psychologue du travail - Remettre en discussion le travail : méthodes et outils du psychologue du travail - Place et posture du psychologue : révéler la dimension sociale du travail

in Journal des Psychologues > 340 (septembre 2016) . - 12-45

---------------------------------------------------------------

 Semaine du 12 septembre 2016

[dvd] 

Et toi, t'es casé-e ? [gay / lesbienne / bi / trans] Dis stop aux clichés !. - 2016. Une campagne, intitulée « Et toi t'es casé-e ? », vise à sensibiliser contre l'homophobie et la transphobie les jeunes de 12 à 25 ans et également les professionnels qui les entourent à l'école, dans le sport et la jeunesse.  Réalisée par l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes, en collaboration avec le Centre interfédéral pour l'égalité des chances, la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Délégué général aux droits de l'enfant, la Wallonie et la Commission communautaire française, cette campagne sera diffusée dès aujourd'hui en Fédération Wallonie-Bruxelles.  Témoignages vidéo : Le concept de la campagne a été initialement imaginé par des étudiantes de l'IHECS dans le cadre d'un travail d'étude. Dans ce but, avaient été tournées de brèves capsules vidéos de jeunes, gays, lesbiennes, trans et de leur entourage. Ces éléments ont été conservés et complétés, estimant positif et facteur d'adhésion, que des jeunes s'adressent à d'autres jeunes. En faisant part de leur expérience personnelle, ces jeunes gays, lesbiennes et trans ont accepté de témoigner pour que le public, jeune ou professionnel, prenne conscience de leur réalité, voire s'identifie et devienne un moteur de prise de conscience et de changement des mentalités.

---------------------------------------------------------------

[livre] 

La misère du monde  / Pierre BOURDIEU, Directeur de publication, rédacteur en chef  . -  1ère édition : 1993 . - [S.l.] : Editions du Seuil, 2015 . - 1460 p. Sous la direction de Pierre Bourdieu, une équipe de chercheurs s'est consacrée pendant trois ans à comprendre les conditions d'apparition des formes contemporaines de la misère sociale. La cité, l'école, la famille, le monde des travailleurs sociaux, le monde ouvrier, le sous-prolétariat, l'univers des employés, celui des paysans et des artisans, etc. : autant d'espaces où se nouent des conflits générateurs d'une souffrance dont la vérité est dite, ici, par ceux qui la vivent.

---------------------------------------------------------------

[livre] 

Le nouvel esprit de famille / Claudine ATTIAS-DONFUT, Auteur ; Nicole LAPIERRE, Auteur ; Martine SEGALEN, Auteur . - 2002 . - 294 p. La famille élargie a-t-elle disparu ? Le rôle des générations est-il effacé ? L'amour filial est-il fini ? Certainement pas. Cette enquête unique sur les liens familiaux tels qu'ils se vivent au quotidien entre toutes les générations dans la France d'aujourd'hui le montre de façon étonnante. Elle révèle que ces relations ont plus que jamais un rôle essentiel et que de multiples transmissions assurent le relais de l'histoire et de la mémoire. Non, famille et modernité ne sont pas contradictoires ; oui, dans toutes les couches sociales, il existe un « esprit de famille », une façon d'être entre soi qui conforte liens et continuités tout en ménageant, mieux que par le passé, l'autonomie de chacun.

--------------------------------------------------------------- 

[livre] 

Françoise Dolto, la déraison pure / D. PLEUX, Auteur . - [S.l.] : les éditions Autrement, 2013 . - 186 p. En termes d'éducation, un discours domine en France depuis bientôt quarante ans : celui de Françoise Dolto qui prône l'autonomie totale de l'enfant, le refus de l'autorité, l'évitement des frustrations... Spécialiste de la « pensée Dolto », Didier Pieux s'est penché sur la vie de cette grande prêtresse de l'éducation. Il découvre une enfance pas si traumatisante qu'elle l'a prétendu, une jeunesse gâtée, une psychanalyse qui lui fait perdre pied avec la réalité, des prises de position naïves voire franchement douteuses, des pratiques éducatives loin d'être idéales et une pensée opportuniste en contradiction avec son propre parcours.

---------------------------------------------------------------

Semaine du 5 septembre 2016

[livre]

Enfances indiennes. Etudes de psychologie transculturelle et comparée du jeune enfant / Hélène STORCK, Auteur . - [S.l.] : Bayard, 1986 . - 237 p. Assurant une consultation médico-psychologique dans un centre PMI de la banlieue parisienne, Hélène Stork a constaté de nombreux troubles psychologiques chez les jeunes enfants.  Forte de l'intuition que ces difficultés témoignaient, entre autres, du malaise de toute une société, elle a comparé les pratiques du maternage en Occident avec celles d'autres pays, notamment de l'Inde du Sud (pays tamoul), où elle a séjourné longuement, à plusieurs reprises.  A l'instar de l'ethnologue, elle a mené sur le terrain des recherches cliniques approfondies, alliées à l'étude des textes sanskrits anciens qui fondent les techniques indiennes de soins infantiles. Cet ouvrage, après avoir défini la psychologie transculturelle (histoire, méthodes, buts) et souligné son intérêt, décrit avec une très grande précision (grâce, en particulier, à l'enquête filmique) les gestes et les postures du maternage en Inde du Sud, apportant une riche contribution à l'étude de la vie psychique des bébés durant les six premiers mois. Au terme de son travail, Hélène Stork formule une question pour l'Occident : " L'organisation sociale de la famille permet-elle aux femmes (aux parents) de pratiquer un maternage favorable au développement sensori-moteur et à la bonne santé mentale du petit enfant ? "

---------------------------------------------------------------

[livre] 

Le destin des enfants d'immigrés. Un désenchaînement des générations / Claudine ATTIAS-DONFUT, Auteur ; François-Charles WOLFF, Auteur . - [S.l.] : Stock, 2009 . - 315 p. Sur les enfants d'immigrés circulent idées reçues et préjugés. Or, les membres de cette « deuxième génération », perçue et désignée comme un groupe à part, sont loin de correspondre à l'image stéréotypée du « jeune de banlieue » encagoulé. Leurs destins, d'une grande diversité, contribuent à dessiner l'avenir du pays que leurs parents ont choisi. Pour la première fois, une vaste enquête porte sur des familles immigrées venues de tous les continents. Elle a en outre pour originalité de s'intéresser aux liens entre générations, généralement peu étudiés dans cette population, comme si elle n'avait plus de passé. Enfin, elle prend en compte, dans chaque famille, la situation de tous les enfants, ce qui permet d'intéressantes comparaisons. Ainsi, sur un sujet où domine trop souvent l'idéologie, les auteurs présentent ici de solides données. On mesure, par exemple, combien dans une même fratrie les filles réussissent beaucoup mieux que les garçons. L'enquête révèle également la force du projet parental et son rôle dans la réussite scolaire des descendants d'immigrés qui s'avère spectaculaire, tout comme la mobilité sociale d'une génération à l'autre, cela quelle que soit l'origine familiale. On découvre aussi que les relations de filiation sont soumises à rude épreuve dans l'émigration, car si liens affectifs et solidarités demeurent, les transmissions se perdent. Les enfants, qui satisfont les attentes d'un côté, les trahissent de l'autre. En s'autonomisant, ils parachèvent le désenchaînement des générations.

---------------------------------------------------------------

[article] 

L'attachement en question. Dossier . – Naissance d'une théorie. Sarah Chiche. - 5 idées reçues (et 2 questions). Héloïse Junier. - Le malheur des mal-aimés. Anne-Claire Thérizols. - Cerveau et attachement. Camille Fournier Chaufour. - Sous le feu des critiques. Marc Olano et Sarah Chiche

in Le cercle psy > 21 (juin juillet août 2016) . - 36-55

---------------------------------------------------------------

[article] 

Les nouvelles psychothérapies. Dossier  . – Freud n'y reconnaîtrait pas ses petits ! Le paysage des psychothérapies s'est complètement reconfiguré depuis le début du 21e siècle. La psychanalyse était la référence incontournable, elle est en voie de marginalisation. Les thérapies cognitives et comportementales tentaient de se faire une place, elles sont aujourd'hui bien installées... mais les plus récentes d'entre elles revisitent complètement leurs fondements. L'hypnose faisait rire sous cape, la médecine l'a réhabilitée. L'EMDR était inconnue au bataillon, la voici recommandée par les autorités sanitaires. Les praticiens se revendiquaient d'une chapelle ou d'une autre, ils sont désormais de plus en plus nombreux à se former à des techniques réputées inconciliables, avec pragmatisme. Ce dossier vous propose d'analyser ces lignes de force, en gardant bien à l'esprit qu'en psychologie, rien n'est jamais acquis : d'ici une dizaine d'années, les tendances de 2016 paraîtront peut-être fort archaïques...

in Sciences humaines > 283 (juillet 2016) . - 26-49

Semaine du 29 août 2016

[livre]

La création des identités nationales. Europe XVII-XX siècle / Anne-Marie THIESSE, Auteur . - [S.l.] : Editions du Seuil, 1999 . - 307 p. - (points histoire) . Les identités nationales sont des constructions. La liste des éléments de base d'une identité nationale est connue : des ancêtres fondateurs, une histoire, une langue, un folklore. Sa mise au point fut l'oeuvre commune menée en Europe durant les deux derniers siècles. Le militantisme patriotique et les échanges transnationaux d'idées ont créé des identités toutes spécifiques, mais similaires dans leur différence.  De l'invention des épopées barbares à la conception des musées d'ethnographie, de l'élaboration des langues nationales à celle des costumes typiques, cet ouvrage retrace la fabrication culturelle des nations européennes.

---------------------------------------------------------------

[livre]

La pensée extrême. Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques  / Gérald BRONNER, Auteur . - [S.l.] : Presses universitaires de France, 2016. Comment expliquer la rationalité paradoxale de ceux qui s'abandonnent à la folie du fanatisme ? Gérald Bronner défait un certain nombre d'idées reçues sur leur profil et leurs intentions, à travers l'exploration d'un univers mental mal connu et qui, à juste titre, fait peur. En convoquant les travaux les plus récents de la sociologie, des sciences politiques et de la psychologie cognitive, son texte dessine un portrait inédit d'un mal qui ronge les démocraties contemporaines : la radicalisation des esprits. S'appuyant sur de nombreux exemples et expérimentations de psychologie sociale, il propose un descriptif des étapes qui conduisent au fanatisme.

---------------------------------------------------------------

[livre]

Le café de commerce des penseurs. A propos de la doxa intellectuelle / Louis PINTO, Auteur . - [S.l.] : Editions du croquant, 2009 . - 150 p. La doxa intellectuelle, ensemble de mots, d'expressions, de slogans, de questions et de débats dont les évidences partagées délimitent ce qui est donné à penser aux contemporains, et notamment au public « instruit », constitue l'obstacle majeur à un point de vue critique. Elle n'est pas conservatrice par accident : elle tend, en effet, à concilier les apparences de l'autonomie intellectuelle avec les valeurs et les attentes de ceux qui occupent des positions de pouvoir dans des univers aussi peu autonomes que ceux de la grande presse, de l'édition, de la politique et de l'entreprise. Quelles que soient les nuances affichées entre des versions de droite et de gauche, l'adversaire principal de la plupart des discours demeure la « vieille » gauche « étatiste » réputée soumise aux dogmes marxistes, autoritaires et centralistes de l'égalitarisme et au culte de l'État dit « providence » (plutôt que « social »). Sur ce fond relativement invariant, les différents producteurs de doxa, philosophes, sociologues, historiens, politologues, se distinguent par le travail de mise en forme intellectuelle qu'ils doivent accomplir pour se conformer aux exigences de leur univers d'appartenance.  Qu'en est-il de la genèse de la doxa intellectuelle ? Quelle est la géographie des principales régions où elle est produite et reproduite ? Quel en est le contenu politique ? Quels sont les thèmes et les schèmes de pensée qui lui confèrent les allures de la légitimité intellectuelle ? Telles sont les principales questions envisagées dans cette étude qui tient autant de la sociologie des intellectuels que de la sociologie politique.

---------------------------------------------------------------

[livre]

Peuples et populisme / Catherine COLLIOT-THELENE, Auteur ; Florent GUENARD, Auteur . - [S.l.] : Presses universitaires de France, 2014 . - 93 p. - (La vie des idées) .
Le populisme est-il la vérité d'un régime démocratique qui n'a jamais réellement su donner un statut politique au « peuple » ou sa caricature la plus profonde ? Est-il l'expression contemporaine de ce que le demos est aujourd'hui bel et bien fictif, si tant est, comme ne cessent de le clamer les adversaires de la démocratie, qu'il ait existé un jour ?  L'écart entre le principe de la démocratie et sa réalité semble aujourd'hui maximal : ce n'est pas le peuple qui exerce le pouvoir, mais les experts, précisément parce que le peuple est jugé irresponsable, irrationnel, incapable de parvenir à ce degré de généralité que requiert l'exercice de la souveraineté. Faut-il donner raison à un tel jugement et condamner l'idée même de peuple sous prétexte qu'elle peut donner lieu à tous les excès ?

---------------------------------------------------------------

Semaine du 22 août 2016

[livre]

La peur des représentations. L'ambivalence à l'égard des images, du théâtre, de la fiction, des reliques et de la sexualité / Jack GOODY, Auteur  . -  1ère édition : 1997 . - [S.l.] : La Découverte, 2006 . - 306 p. Un taliban met le feu à une pellicule photographique, tout en permettant à un reporter de photographier la scène. Cette scène révèle la relation ambiguë que certaines civilisations entretiennent avec l'image. Cette haine affichée des images n'est pas seulement le fait des « fous de Dieu » destructeurs des bouddhas de Bahmian.  Les exemples ne manquent pas en effet, dans l'histoire des sociétés, de condamnation des images et, d'une manière plus générale, des représentations : le rejet de la fiction et de l'imitation dans une partie de la tradition philosophique occidentale (Platon, Rousseau) fait écho à Calvin condamnant l'adoration des reliques, ou aux cisterciens qui considéraient les vitraux comme l'expression d'une luxure décadente. Les images occupent une place centrale dans la conscience et l'identité sociales, politiques et culturelles des sociétés humaines, qu'elles soient mimétiques, symboliques ou discursives.  Dans ce livre, Jack Goody explore les rapports complexes et ambivalents qu'entretiennent les images avec la religion, la politique et la culture, dans les sociétés orales, comme dans celles de l'écrit. Il cherche à montrer ce qu'elles révèlent sur les sociétés dans lesquelles elles apparaissent ou disparaissent. À partir d'une analyse comparée des cultures orientale, occidentale et africaine depuis deux mille ans, il explore notamment l'irrégulière répartition géographique et temporelle des images dans les sociétés humaines. Empruntant ses exemples à un large contexte culturel (la sculpture africaine Mangbetu, le théâtre médiéval, l'art classique grec, les statues de Bouddha ou le roman anglais), il met en lumière ce qui se dissimule derrière leur absence ou leur suppression.
--------------------------------------------------------------- 

[article]

Le cyberharcèlement chez les ados : explications et outils. - Aujourd'hui, Internet occupe une grande place dans la vie des ados. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : près de 96% des 12-18 ans utilisent internet en Belgique. Certaines pratiques sont susceptibles d'engendrer des dommages importants. Tel est notamment le cas du cyberharcèlement. Des cas de suicide liés à du cyberharcèlement sont régulièrement relatés par la presse et mettent le public en émoi. De telles situations, particulièrement graves, sont d'autant plus interpellantes que, bien souvent, les adultes se trouvent désarmés face à de nouveaux usages et de nouveaux codes qu'ils maîtrisent mal.

Journal du droit des jeunes, n° 328. 2013 . - p. 34-38.
---------------------------------------------------------------

[article]

Les incasables à l'école de Palo Alto : dépasser la fatalité pour initier le changement / G. LAMBRETTE, Auteur ; Fanny GALAN, Auteur .  Face à des jeunes en difficulté, qui ne parviennent à trouver leur place et un soutien adapté dans aucune structure ou institution médico-éducative, des dispositifs alternatifs doivent être pensés pour leur permettre de remettre du lien là où une alliance thérapeutique ne semblait plus possible. S'appuyer sur un modèle d'intervention systémique et stratégique peut être une piste. Illustration.

in Journal des Psychologues > 337 (juin 2016) . - 61-69

---------------------------------------------------------------

[livre]

Lettre ouverte à Freud / Lou ANDREAS-SALOME, Auteur . - [S.l.] : Editions du Seuil, 1994. La plus libre des disciples de Freud, cette Lou Andreas-Salomé (1861-1937) qu'il appelle par son prénom et à laquelle il a confié la formation analytique de sa fille Anna, adresse au maître en hommage d'affection pour son soixante-quinzième anniversaire cette lettre ouverte. L'amie de Nietzsche et de Rilke, l'écrivain qui a laissé sur chacun d'eux la plus lucide des études, touche au coeur de l'analyse comme de l'écriture. Thérapeute, elle est du sérail. Freud publie le livre aux Éditions psychanalytiques.

--------------------------------------------------------------- 

Semaine du 8 août 2016

[livre] 

A côté du genre. Sexe et philosophie de l'égalité / Geneviève FRAISSE, Auteur . - [S.l.] : Le bord de l'eau, 2010 . - 469 p. Eros et libido, sexe et genre : Les mots se succèdent depuis un peu plus d'un siècle pour dire la dualité et le rapport entre hommes et femmes. Si on cherche l'objet philosophique, on trouve l'expression « différence des sexes », « Gechlechtdifferenz » sous la plume hégélienne.  Quant au genre, ce mot fait le pari de brouiller les pistes des représentations contraintes qui assignent chaque sexe à sa place. Et si, toute terminologie confondue, on s'en tenait à ce que la « différence des sexes » est une catégorie vide ? Alors, on se situerait « à côté du genre », à côté des affaires de définition et d'identité, pour faire le repérage des lieux où sont pensés les sexes, dans leur tension, leur décalage, leur disparité au regard du contemporain démocratique. Au fond, la démarche est inversée : il ne s'agit pas de dire ce qu'il en est du sexe et du genre, mais de dire ce qui surgit dans la pensée quand égalité et liberté révèlent des enjeux sexués dans la politique et la création, l'économique et le corps, la pensée et l'agir.
--------------------------------------------------------------- 

[livre] 

Blasphème. Brève histoire d'un "crime imaginaire"  / Jacques DE SAINT VICTOR, Auteur . - [S.l.] : Gallimard, 2016. Il avait disparu de notre horizon politique. Voltaire en avait fait une infraction d'un autre âge. La Révolution française allait le congédier du domaine de la loi, pour l'ériger en «crime imaginaire».  Et voici que le blasphème, notion si longtemps désuète, s'invite à nouveau dans la vie publique, sourdement d'abord, puis au grand jour, dans le fracas des attentats sanglants de janvier 2015. Ce «péché de bouche» a une longue histoire qu'il faut retrouver pour mieux comprendre comment, d'un siècle à l'autre, il s'est articulé aux guerres civiles et aux conflits idéologiques. Outrage religieux, crime identitaire, délit politique : le blasphème n'a cessé de se métamorphoser au gré des époques, avant de déserter, en 1791, nos manières de penser, puis de réapparaître voilà quelques années sous des atours inédits.  C'est cette trajectoire que Jacques de Saint Victor restitue afin de rendre intelligibles les raisons et les enjeux du débat que le blasphème suscite aujourd'hui. Son invocation récente, par certains, au nom du respect des «convictions intimes», met à l'épreuve un principe fondamental, la liberté d'expression, et, au-delà, une manière singulière de s'entretenir des choses de la cité.
--------------------------------------------------------------- 

[articles] 

Nature et culture. Dossier . - En plongeant au coeur de la machine humaine pour y étudier l'action des gènes, les chercheurs ont découvert ceci : le milieu est déjà là. L'action de l'environnement se fait déjà sentir dans les arcanes du vivant. Impossible de départager le dedans et le dehors, l'inné et l'acquis, la nature et la culture. Chez l'humain ou ses cousins mammifères, nature et culture ne sont pas deux couches superposées, ce sont des ingrédients qui s'entrelacent. Nature et culture s'entremêlent au plus profond de nos cerveaux comme le montrent les recherches sur la plasticité cérébrale.  L'épigenèse, nouveau champ de recherche, montre que l'action des gènes et celle du milieu se combinent pour façonner un organisme ; le corps humain évolue aussi en fonction des règles du mariage ou du régime alimentaire.  Autant de recherches qui remettent en cause une vieille frontière entre les mondes de la nature et de la culture. Le dualisme nature/culture qui structure profondément nos schémas de pensée doit donc être repensé. Les anthropologues s'y emploient à leur manière. Les posthumains croient possible de fusionner la nature et la culture, l'artificiel et le naturel, la technique et le vivant, les circuits biologiques et les circuits électroniques pour prendre les commandes de notre évolution, pour former une espèce nouvelle.
 
in Sciences humaines > 281 (mai 2016) . - 33-59

--------------------------------------------------------------- 

[article] 

Séparations conjugales, sans fautes et cent reproches / Anne-Marie HAFS, Auteur . - Confronté à la rupture de ses parents, l'enfant se retrouve souvent prisonnier d'un conflit de loyauté déstructurant. Dans le cadre d'expertises psychologiques, ces familles révèlent des dysfonctionnements relativement communs. Mais ces dernières semblent avoir construit, de manière déficitaire ou excessive, des défenses peu adaptées pour lutter contre les angoisses, notamment celles liées à la séparation.
 
in Journal des Psychologues > 337 (juin 2016) . - 50-56

 

Semaine du 27 juin 2016

[livre]

La vie après le suicide / Joanne ANDRE, Auteur . - Presses universitaires de France, 2016 . - 256 p. Joanne André a exercé comme psychologue clinicienne au service des urgences d'un hôpital général. Là, elle a été amenée à écouter des sujets dits « suicidants » ; des femmes le plus souvent et des hommes rencontrés pour la première fois au « réveil » de leur « tentative de suicide ». Ces premiers entretiens avec ceux qui ont tenté de quitter la vie dégagent un effet d'étrangeté que ce texte interroge.  Comment comprendre le geste suicidaire ? Que se joue-t-il lors du passage à l'acte ? S'agit-il vraiment d'un désir de mourir ? Joanne André cherche à lever le voile énigmatique qui recouvre la scène suicidaire. S'appuyant sur les mots de ces patients, elle tente de cerner ce qui se joue dans ces moments de crise aiguë. « Je voulais que ça s'arrête » sont des mots souvent entendus. Arrêter une vie dans l'espoir d'une vie autre ?
--------------------------------------------------------------- 

[livre]

Suicide et tentatives de suicide : mieux connaître pour mieux prévenir. Compte rendu de la session. Paris, Centre universitaire des Saints-Pères, 9 juin 2015 : 10èmes journées de la prévention et de la santé publique. 9, 10 et 11 juin 2015 . - 2015 . - 31 p. Modératrice : Claire Gourier-Fréry; Imane Khireddine. L'Observatoire National du Suicide : mutualiser les connaissances pour mieux prévenir - Nathalie Fourcade. Données de surveillance sur le suicide et les tentatives de suicide - Christine Chan-Chee. Données d'enquêtes sur les tentatives de suicide - Enguerrand du Roscöat. Produire des connaissances sur la mortalité à l'échelle d'une entreprise ou d'une institution pour orienter les actions de prévention : exemple de l'administration pénitentiaire. Frédéric Moisan.
---------------------------------------------------------------

[article]

Vers une approche intégrative et multi-systémique de l'adolescent suicidant et de sa famille / Alexandre HAR, Auteur ; Danièle ROCHE-RABREAU, Auteur . -
L'intention est de proposer puis de questionner la pertinence d'une approche intégrative et multi-systémique de l'hospitalisation de crise de l'adolescent suicidant et de sa famille.  Nous décrivons étape par étape l'intervention de crise auprès de l'adolescent suicidant et de sa famille en soulignant quelles sont les actions des processus thérapeutiques mis en œuvre.
 

in Thérapie Familiale, n° 2, vol. 31. 2010. p 133-149

--------------------------------------------------------------- 

[livre]

Ivres paradis, bonheur héroïques / Boris CYRULNIK, Auteur . - Odile Jacob, 2016. 229 p. La vie est un champ de bataille où naissent les héros qui meurent pour que l'on vive. Mes héros vivent dans un monde de récits merveilleux et terrifiants. Ils sont faits du même sang que le mien, nous traversons les mêmes épreuves de l'abandon, de la malveillance des hommes et de l'injustice des sociétés. Leur épopée me raconte qu'il est possible de s'élever au-dessus de la fadeur des jours et du malheur de vivre. Quand ils parlent des merveilleux malheurs dont ils ont triomphé, nos héros nous montrent le chemin. » B. C. Chacun de nous a besoin de héros pour vivre, l'enfant pour se construire, l'adulte pour se réparer. Les héros nous apportent l'espoir, le rêve, la force. Attention cependant aux faux héros, attiseurs de violence et de haine, pourvoyeurs du pire.

--------------------------------------------------------------- 

Semaine du 20 juin 2016

[article] 

Le bien et le mal, ça s'apprend ? Dossier . - Parmi les nombreuses questions qui, depuis les attentats, nous hantent, il y a celle-ci: comment des jeunes qui sont nés et ont grandi dans des sociétés pacifiées et démocratiques ont-il pu basculer du côté de ce mal terrible qu'est l'assassinat de masse? L'attirance de milliers de Français pour une idéologie djihadiste meurtrière n'est-elle pas le signe d'une impuissance à transmettre les valeurs morales les plus élémentaires? Promouvoir une éducation éthique dans un monde aux repères désormais flottants, où plusieurs courants de pensée et orientations religieuses doivent coexister, n'est pas une tâche particulièrement aisée. Comment, dès lors, relever ce défi ?
 
in Philosophie Magazine > 96 (février 2016) . - 44-67

---------------------------------------------------------------

[article] 

Les idéologies : de l'individu au groupe. Dossier . - Penser cliniquement et théoriquement le concept d'idéologie est, en ces temps troublés, un défi et une urgence. Un défi, parce que penser procède d'une réflexion sur soi qui est l'envers d'une croyance univoque. L'idéologie, dans son acception large, est connotée d'une vision négative. Celle d'une approche du réel obscurcie par une croyance totalisante ne souffrant aucune remise en question.
 
in Journal des Psychologues > 335 (mars 2016) . - 20-58

---------------------------------------------------------------

[article] 

Pourquoi les faits-divers stigmatisent-ils ? / Jérôme BERTHAUT, Auteur ; Eric DARRAS, Auteur ; Sylvain LAURENS, Auteur . - Souvent montrés du doigt pour l'aspect « racoleur » ou « stigmatisant » de certains faits-divers, la presse locale et ses journalistes ont suscité de nombreux débats publics. À partir d'une immersion dans la rédaction d'un quotidien local, cet article défend l'hypothèse que pour comprendre « l'ethnicisation » des faits-divers, il convient de penser ensemble, dans un même mouvement, le jeu de contraintes économiques et techniques dans lequel s'exerce le travail journalistique. Il détaille les logiques du travail en rédaction, les logiques imposées par le marketing, l'influence des sources et les produits finis (articles ou reportages de radio ou de télévision) qui déterminent le traitement médiatique des quartiers populaires et que nous pouvons, en tant que lecteurs, spectateurs ou chercheurs, découvrir sans rien connaître de la partie immergée de cet iceberg.

in Réseaux, n° 157-158. 2009 . - 89-124.

---------------------------------------------------------------

[article] 

Urgence médico-psychologique : une clinique de l'éphémère / Claire RUIZ, Auteur . - Le recours aux cellules psychologiques immédiatement après une catastrophe naturelle impose, de fait, aux professionnels de s'inscrire dans une prise en charge de très courte durée. De quoi s'interroger sur un changement de culture dans ce type d'intervention.  Retour d'expérience d'une clinicienne lors des inondations d'octobre 2015 dans les Alpes-Maritimes.
 
in Journal des Psychologues > 335 (mars 2016) . - 68-76

---------------------------------------------------------------

Semaine du 13 juin 2016

[livre]

L'inconscient de l'islam. Réflexions sur l'interdit, la faute et la transgression / Malek CHEBEL, Auteur . - [S.l.] : CNRS éditions, 2015 . - 121 p. « Si le bel islam prêche le droit à l'indifférence et à la non-agression mutuelle, il faut croire que l'Homme, lui, est versatile, colérique et impétueux », constate Malek Chebel. A travers cinq études, il nous montre à quel point la faute et la transgression sont omniprésentes dans le monde musulman contemporain. Cet Inconscient de l'islam remonte aux racines de la religion et se nourrit de l'histoire des califes, pour mettre en évidence et éclairer la folie actuelle d'une partie de la communauté.  Guerre sainte détournée, exacerbation de la figure du kamikaze, violence symbolique de la relation mère-fils, censure des livres, immolation au nom d'une purification sacrée : cette immersion dans le monde complexe des interdits et de leur transgression interroge les liens entre religion, politique et liberté dans la doctrine musulmane. Plaidoyer autorisé pour la mise à nu d'un inconscient longtemps nié et redouté, cet essai révèle les contradictions d'un islam aux prises avec le monde contemporain.
---------------------------------------------------------------

[livre]

School shooting. La violence à l'ère de Youtube / Nathalie PATON, Auteur . - [S.l.] : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 2015 . - 223 p. School shooting : fusillade à l'école au cours de laquelle un élève cible son institution afin de tuer le plus grand nombre possible d'élèves et d'enseignants avant, le plus souvent, de se suicider ou de tomber lui-même sous les balles des forces de l'ordre.  Comment comprendre un tel déchaînement de violence ? À partir des vidéos postées par les auteurs des fusillades sur Internet et des réactions qu'elles suscitent, Nathalie Paton décrypte l'univers culturel et mental de tueurs qui répondent de façon singulière aux injonctions contemporaines qu'il y a à être un individu et à se réaliser dans un contexte de crise ou de déclin institutionnel.  Un éclairage inédit sur la violence, y compris terroriste, ainsi que sur son usage et sa médiatisation par l'Internet, phénomène qui constitue un des grands défis, intellectuel et politique, des temps contemporains.

---------------------------------------------------------------

[livre]

La langue mondiale. Traduction et domination / Pascale CASANOVA, Auteur . - [S.l.] : Editions du Seuil, 2015 . - 129 p. Parmi les milliers de langues qui existent ou ont existé, il semble qu'il y en ait toujours eu une qui ait été plus « prestigieuse » que ses contemporaines. Le latin fut en ce sens une langue dominante jusqu'au XVIIIe siècle, le français en devint une à son tour jusqu'au XXe siècle et l'anglais a incontestablement acquis le statut de langue mondiale depuis lors.  L'exemple antique du bilinguisme latin/grec des Romains cultivés montre que la langue dominante n'est pas nécessairement la langue du pays le plus puissant économiquement ou militairement (comme la situation contemporaine tendrait à le faire croire), mais que la hiérarchisation linguistique repose sur des processus spécifiques que ce livre met au jour.  Le bilinguisme, la diglossie (l'usage au sein d'une même communauté de deux idiomes remplissant des fonctions communicatives complémentaires) et, dans le champ littéraire international, les traductions d'ouvrages sont de précieux indicateurs de ce phénomène. À travers le cas exemplaire du français, de ses transformations, des formes de domination qu'il a exercées, de l'évolution de son statut, des commentaires que son rôle et sa place ont occasionnés, Pascale Casanova propose un cadre d'analyse novateur des mécanismes de la domination linguistique.

--------------------------------------------------------------- 

Semaine du 6 juin 2016

[article] 

Des peurs de la mort / Claude DE LA GENARDIERE, Auteur . Peurs plurielles, certes, mais mort singulière ? Et les morts, nos morts, ceux qui peuplent notre vie psychique ? Nos peurs de la mort sont liées à des représentations hybrides de la mort. Parmi elles, certaines se révèlent tout à fait subjectives, tissées avec nos fantasmes inconscients, et nous conduisent jusqu'à l'angoisse de mort. D'autres s'appuient sur des représentations collectives partagées.

in Chimeres, n° 61. - 2006 . - 107-120.

---------------------------------------------------------------

[dossier] 

L'enfant malade et la thérapie systémique. Au cœur de la souffrance familiale. Dossier. Le couple face à la maladie de l'enfant : entre conjugalité et parentalité - La parentalité à l'épreuve du handicap : un douloureux « mal-attendu » - Génétique et systémie, une rencontre inévitable - Les parents face à la douleur chronique de leur enfant - Place des parents dans la prise en charge de l'enfant atteint de cancer - L'hôpital, un « monde à part » : Organisations relationnelles dans le sous-système familles soignants-soignés
 
in Journal des Psychologues > 338 (juin 2016) . - 14-46

---------------------------------------------------------------

[article] 

L'exclusion est une maltraitance. Clinique des adolescents difficiles / Roland COENEN, Auteur . -  Le présent article vise à démontrer que l'exclusion d'une institution de placement ou de traitement est une maltraitance. Qu'elle soit exercée sous la forme d'un renvoi disciplinaire, d'une fin de contrat non renouvelé, ou d'une demande de sanction adressée au juge ou au conseiller d'aide à la jeunesse, l'exclusion est toujours destructrice. Cherchant à analyser pourquoi cette forme particulière de rejet existe, le présent exercice tentera également de prouver que le refus du renvoi, de l'exclusion, est par contre un brillant outil thérapeutique à moyen et long terme. Si le renvoi est destructeur, le postulat de non-renvoi, associé à une réflexion active, est, en revanche, créateur.

in Thérapie Familiale, 2 - vol. 22. 2001 . - p. 121-132.

---------------------------------------------------------------

[article] 

Les aventures du corps virtuel / Henri-Pierre JEUDY, Auteur .  Virtuel signifie d'abord "en puissance". Mais les "mondes virtuels" semblent imposer leur propre réalité, en se libérant de l'ordre symbolique. Le corps virtuel, exhibé en image perpétuelle de lui-même, ouvre-t-il la voie à un "nouvel imaginaire" ? Rien n'est moins sûr : les technologies du virtuel utilisent la symbolique traditionnelle du corps en la rendant archaïque, tel un passé devenu objectivement gérable.

in Champ psy, n° 22. - 2001 . - 99-110.

 

 

Semaine du 30 mai 2016

[Livre] 

La gouvernance par les nombres ­/ Alain SUPIOT, Auteur . - [S.l.] : Fayard, 2015 . - 520 p. Le sentiment de « malaise dans la civilisation » n'est pas nouveau, mais il a retrouvé aujourd'hui en Europe une intensité sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale. La saturation de l'espace public par des discours économiques et identitaires est le symptôme d'une crise dont les causes profondes sont institutionnelles. La Loi, la démocratie, l'État, et tous les cadres juridiques auxquels nous continuons de nous référer, sont bousculés par la résurgence du vieux rêve occidental d'une harmonie fondée sur le calcul. Réactivé d'abord par le taylorisme et la planification soviétique, ce projet scientiste prend aujourd'hui la forme d'une gouvernance par les nombres, qui se déploie sous l'égide de la « globalisation ».  La raison du pouvoir n'est plus recherchée dans une instance souveraine transcendant la société, mais dans des normes inhérentes à son bon fonctionnement.  Prospère sur ces bases un nouvel idéal normatif, qui vise la réalisation efficace d'objectifs mesurables plutôt que l'obéissance à des lois justes. Porté par la révolution numérique, ce nouvel imaginaire institutionnel est celui d'une société où la loi cède la place au programme et la réglementation à la régulation.

--------------------------------------------------------------- 

[Livre] 

Le procès des droits de l'homme. Généalogie du scepticisme démocratique  / Justine LACROIX, Auteur ; Jean-Yves PRANCHERE, Auteur . - [S.l.] : Editions du Seuil, 2016 . - 338 p. Dénonciation du narcissisme de l'individu épris de ses seuls droits, crainte d'une spirale de revendications infinie, rappel des exigences de la communauté familiale, sociale ou politique : la « religion des droits de l'homme » suscite de plus en plus ouvertement la contestation. En témoigne le succès de l'accusation de « droit-de-l'hommisme » destinée à fustiger l'oubli des contraintes de l'action politique.  Ces attaques ne reflètent-elles que la constance, sous des formes voilées, de la pensée antidémocratique ? Si certaines émanent de catholiques conservateurs ou des tenants d'une nouvelle hypothèse communiste, elles sont toutefois aussi menées par des auteurs qui, de Marcel Gauchet à Régis Debray ou Jean-Claude Michéa, se réclament du républicanisme ou de la démocratie.  À travers de nouveaux agencements, les arguments des uns et des autres reprennent les différentes figures prises par les critiques des Déclarations des droits de l'homme depuis 1789. Edmund Burke, Joseph de Maistre, Louis de Bonald, Jeremy Bentham, Karl Marx, Auguste Comte et Carl Schmitt forment ici les repères d'une cartographie intellectuelle susceptible d'éclairer le sens de nos perplexités présentes. Prendre les droits de l'homme au sérieux suppose aussi de comprendre les objections qui leur sont adressées. Mais interroger les uns et les autres peut également conduire, sur les pas de Hannah Arendt, à tracer la voie d'une compréhension « politique » des droits de l'homme, susceptible de réfuter nombre des griefs qui leur sont opposés.
---------------------------------------------------------------  

[Livre] 

Punir le racisme ? Liberté d'expression, démocratie et discours racistes / Ulysse KOROLITSKI, Auteur . - [S.l.] : CNRS éditions, 2015 . - 443 p. À l'heure des débats sur la liberté d'expression et des polémiques liées à la légitimité de sa limitation, cet ouvrage passe au crible les lois françaises réprimant les discours racistes en France.  L'auteur montre que la « loi Pleven » de 1972 et la « loi Gayssot » de 1990 ont en effet été justifiées de façon peu satisfaisante par ceux qui les ont votées. Après avoir analysé la législation elle-même ainsi que les justifications qui furent avancées à son appui au Parlement, il démontre que trois voies théoriques plus solides et plus cohérentes auraient pu être empruntées : une théorie de la traduction des discours en actes, une théorie des rapports entre droit et vérité, enfin une théorie tout à la fois de l'expression et de la défense des valeurs en démocratie et de la discussion. Un ouvrage de philosophie politique et juridique salutaire pour mieux comprendre les enjeux de l'équilibre restant à instituer entre deux ambitions démocratiques : la liberté d'expression et la condamnation des discours racistes.
---------------------------------------------------------------  

[Rapport] 

Suicide. Connaître pour prévenir : dimensions nationales, locales et associatives. 2ème rapport. Février 2016  / Observatoire national du suicide (France), Auteur . - 2016 . - 481 p.

Le deuxième rapport de l’Observatoire national du suicide (ONS) ‘Suicide : connaître pour prévenir. Dimensions nationales, locales et associatives’ est remis ce jour à la ministre en charge de la Santé. En continuité avec les travaux réalisés en 2015, le Groupe de travail ‘Surveillance des suicides et tentatives de suicides’ piloté par l’Institut de veille sanitaire a travaillé à trois grands objectifs :  aborder les actions de prévention à l’échelon territoriale et fournir les données régionales et départementales afin de mieux guider les politiques locales ;  améliorer les données et les connaissances sur le suicide et les tentatives de suicide, conformément aux recommandations émises dans le premier rapport de l’ONS, en particulier par l’instauration d’une collaboration avec les services de médecine légal ;  contribuer à harmoniser le recueil des données des associations d’écoute et de prévention du suicide.  Dans ce rapport, l’ONS s’attache à mettre en lumière les données et les actions de prévention, menées à un niveau national comme local, par les pouvoirs publics comme par les associations. Il fait aussi le point sur les connaissances récentes concernant le rôle joué par les facteurs de risque et de protection du suicide. Il propose, enfin, les dernières statistiques disponibles et un suivi des recommandations énoncées dans le premier rapport. Celles-ci sont complétées par de nouvelles perspectives et pistes de réflexion. 

---------------------------------------------------------------  

 

Semaine du 23 mai 2016

[article] 

Les fantômes d'un deuil impossible. Transmission d'un deuil pathologique entre une mère et son fils / Thomas RABEYRON, Auteur ; Claudine VEUILLET-COMBIER, Auteur ; Bernard CHOUVIER, Auteur . Les processus transgénérationnels et leur expression chez l'enfant confrontent le clinicien à des processus et des vécus qui méritent une attention particulière. Dans cette perspective, nous proposons tout d'abord une brève revue de la littérature portant sur les travaux déjà existants sur cette thématique. Un cas clinique ayant trait à la transmission d'un deuil pathologique entre une mère et son fils est ensuite exposé, de la demande de consultation en Centre Médico-Psychologique pour des troubles des apprentissages, jusqu'à la résolution des symptômes et la fin du suivi. A travers une analyse détaillée de cette situation, nous proposons de reprendre le fil du travail clinique de manière à éclairer les conséquences pathogènes du deuil pathologique en insistant sur le « travail du fantôme ». Les processus de symbolisation sont en particulier étudiés du point de vue du dévoilement progressif du secret et de ses multiples formes d'expression dans le cadre psychothérapique. 

in Psychothérapies, n° 1, vol. 36. - 2016 . - 13-25.
--------------------------------------------------------------- 

[livre] 

Les identités meurtrières / Amin MAALOUF, Auteur  . -  1ère édition : 1998 . - [S.l.] : Le Livre de Poche, 2016 . - 189 p. Que signifie le besoin d'appartenance collective, qu'elle soit culturelle, religieuse ou nationale ? Pourquoi ce désir, en soi légitime, conduit-il si souvent à la peur de l'autre et à sa négation ? Nos sociétés sont-elles condamnées à la violence sous prétexte que tous les êtres n'ont pas la même langue, la même foi ou la même couleur ? Né au confluent de plusieurs traditions, le romancier du Rocher de Tanios (prix Goncourt 1993) puise dans son expérience personnelle, aussi bien que dans l'histoire, l'actualité ou la philosophie, pour interroger cette notion cruciale d'identité. Il montre comment, loin d'être donnée une fois pour toutes, l'identité est une construction qui peut varier. Il en dénonce les illusions, les pièges, les instrumentations. Il nous invite à un humanisme ouvert qui refuse à la fois l'uniformisation planétaire et le repli sur la «tribu».
--------------------------------------------------------------- 

[articles] 

Peut-on choisir ses désirs ? Dossier . - « C'est mon choix! » tel est le mantra qui scande nos existences. Moins enchaînés par la tradition, nous sommes désormais invités à choisir en conscience les orientations essentielles de notre vie: notre métier ou notre sexualité, notre alimentation ou notre façon de faire famille. C'est un appel à la liberté puissant mais qui se révèle très fragile: ces désirs pour lesquels nous nous décidons risquent de ne trouver aucune nécessité propre à les soutenir. Car le désir n'est jamais totalement saisissable: plus spirituel que le simple besoin et plus charnel que la claire volonté, il reste une énigme à laquelle la philosophie tente de répondre depuis ses origines. Il y a d'abord, chez les stoïciens, le désir considéré comme une pulsion qu'il s'agirait de maîtriser. Mais comment manipule-t-on cette force fugace? Il y a ensuite, chez Freud, le désir compris comme un interdit à sublimer. C'est aussi le moteur de bien des oeuvres d'art. Et il y a, enfin, le désir comme part essentielle de soi qu'il faudrait dès lors affirmer avec Spinoza. À chacun de combiner, selon les moments et les situations, ces trois approches.
 
in Philosophie Magazine > 97 (mars 2016) . - 40-67

---------------------------------------------------------------

[livre] 

Une si longue vie. Comprendre et accompagner le très grand âge / Pierre GOBIET, Auteur . - [S.l.] : Mardaga, 2015 . - 207 p. À quoi pensent donc les personnes très, très vieilles, qui donnent parfois l'impression de ne plus rien attendre de la vie ? C'est la question que pose ce livre. L'auteur y propose un regard innovant sur ceux qu'il appelle « les arpenteurs du temps ». Il aborde les thèmes délicats de la solitude, de la mémoire et de l'oubli, du corps et de la tendresse, de l'espace d'intimité, du souhait de mourir. Les personnes très âgées se préparent toutes à leur manière au grand départ, en cherchant à atteindre un sentiment d'achèvement et de paix avec leur propre histoire. Si nous créons les conditions propices, nous pouvons les soutenir dans cette ultime quête de sens. Ce livre s'adresse aux proches et aux soignants, mais aussi aux personnes âgées elles-mêmes.

--------------------------------------------------------------- 

Semaine du 19 mai 2016

[livre]

Technocritiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences / François JARRIGE, Auteur . - [S.l.] : La Découverte, 2014 . - 434 p. Les techniques promettent abondance et bonheur ; elles définissent la condition humaine d'aujourd'hui.  Pourquoi les contester, et à quoi bon ? Les discours technocritiques ne masquent-ils pas des peurs irrationnelles, un conservatisme suranné, voire un propos réactionnaire ? Pourtant, depuis que les sociétés humaines sont entrées dans la spirale de l'industrialisation, des individus et des groupes très divers ont dénoncé les techniques de leur temps et agi pour en enrayer les effets. Contre l'immense condescendance de la postérité, Technocritiques est un ouvrage qui prend au sérieux ces discours et ces luttes.  Depuis deux siècles, les technocritiques sont foisonnantes et multiformes, elles émanent des philosophes et des romanciers comme des artisans et des ouvriers ; elles se retrouvent en Europe comme dans le reste du monde et nourrissent sans cesse des pratiques alternatives. Toute une tradition de combat et de pensée originale et méconnue s'est ainsi constituée ; ce livre d'histoire au présent tente de leur redonner vie tout en pointant les impasses des choix politiques mortifères portés par la foi en une « croissance » aveugle. Et, en filigrane, il montre comment s'est imposé le grand récit chargé de donner sens à la multitude des objets et artefacts qui saturent nos existences.

--------------------------------------------------------------- 

[livre]

Les mères en deuil  / Nicole LORAUX, Auteur . - Paris : Editions du Seuil, 1990 . - 151 p. La passion éclate dans la cité lorsque les mères sont en deuil. Car, dans une douleur de mère, l'excès toujours menace. Aux pleurs des femmes, la politique des hommes grecs répond en prescrivant un rituel funéraire qui impose des limites à l'émotion. Mais sur la scène tragique, où le deuil maternel se mue en actes, Clytemnestre, pour venger Iphigénie, met à mort Agamemnon. Et sur les gradins, les hommes au spectacle découvrent peut-être cette souffrance de la perte qu'ils voudraient réserver aux mères. 

--------------------------------------------------------------- 

[article] 

Mères déracinées et enfants béquilles. Exil et filiations brouillées / Taoufik ADOHANE, Auteur .   La maternité durant l'exil soulève bon nombre de problématiques pour la mère comme pour l'enfant. Grâce à une naissance en terre étrangère, le foyer bénéficie d'un autre parcours possible. Confrontée à une inversion des statuts filiaux, la cellule familiale est interrogée sur son organisation. Se produit une inversion des places qui engendre de nouvelles formes de vivre l'ailleurs, face à un lignage paternel absent, voire forclos. La paternité semble alors éclipsée en arrière-plan d'une parentalité à construire au sein d'une société où la maternité, elle-même, est devenue centrale.
 
in Journal des Psychologues > 336 (avril 2016) . - 67-71

---------------------------------------------------------------

[vidéo]

Patience, patience. T'iras au paradis ! / Hadja LAHBIB, Auteur . - [S.l.] : RTBf, 2014 . - 85 minutes. "Patience, patience. T'iras au paradis !" Ce refrain, Mina, 62 ans, l'a entendu mille fois. Issue de la première génération de l'immigration marocaine, installée dans le quartier de Molenbeek, à Bruxelles, elle a passé plus de quarante ans en Belgique. Mais lors d'un séjour au Maroc, elle est bouleversée par le slam joyeux de Tata Milouda, une femme de son âge qui revendique sur scène son "chouïa de paradis" ici et maintenant.  De retour à Molenbeek, Mina pousse la porte de l'association Dar al Amal, la Maison de l'Espoir, accompagnée de son amie Warda, qui "n'a rien vu, rien vécu". Là, avec Hamida la rigolote, Naziha la coquette, Tleitmes la sage et Rahma l'intello, elles découvrent la lecture, l'écriture, l'informatique, la Grand-Place, la mer du Nord, Arno... Jusqu'au jour où elles nourrissent le projet fou de partir à New York.

--------------------------------------------------------------- 

Semaine du 9 mai 2016

[article] 

Esthétique, clinique et psychothérapie. Dossier. La réflexion sur l'esthétique a actuellement un grand rôle à jouer, dans une société qui privilégie, en matière de soins, la rentabilité et l'efficacité plutôt que la dimension relationnelle propre à l'accompagnement thérapeutique.  Le problème de l'esthétique, celui de la beauté et de la créativité, présent depuis toujours dans la philosophie, puis dans la psychologie, enfin dans la psychanalyse freudienne, a ouvert la voie à des applications importantes : transposition aux enfants avec l'utilisation du dessin dans la cure par Melanie Klein et Anna Freud ; adaptation aux psychoses et états-limites pour les enfants et adultes avec le déploiement de l'art-thérapie, puis des médiations thérapeutiques, grâce, notamment, au travail de Sandor Ferenczi, puis de Wilfred R. Bion et de Donald W. Winnicott; référence au conflit esthétique théorisé par Donald Meltzer et autres spécialistes de l'autisme.

in Journal des Psychologues > 333 (décembre - janvier 2016) . - 16-53

---------------------------------------------------------------

[livre] 

L'école des ouvriers. Comment les enfants d'ouvriers obtiennent des boulots d'ouvriers / Paul WILLIS, Auteur  . -  1ère édition : 1977 . - [S.l.] : Agone, 2011 . - 435 p. Le rejet du travail scolaire par les « gars » et le sentiment qu'ils « en savent plus » trouvent un écho dans le sentiment très répandu dans la classe ouvrière que la pratique vaut mieux que la théorie : « Un brin de zèle vaut une bibliothèque de diplômes », annonce un grand placard placé dans l'atelier. L'aptitude pratique vient toujours en premier et a statut de condition préalable à toute autre forme de savoir. Alors que la culture petite-bourgeoise considère les diplômes comme un moyen de moduler vers le haut la gamme des choix offerts à un individu, du point de vue de la classe ouvrière, si le savoir ne se justifie pas, il faut le rejeter. Au travers d'une enquête (classique de la sociologie du monde ouvrier) menée dans un collège anglais fréquenté essentiellement par des enfants d'ouvriers, le sociologue Paul Willis analyse comment ils en viennent à accepter, après leurs parents, des positions relativement dominées dans le monde du travail. De l'école à l'usine, ce livre rend compte de la façon dont, en désorganisant l'encadrement scolaire, en s'opposant aux « fayots », ils privilégient la sortie du système scolaire, confirmant le fait que l'école ne leur promet aucun avenir professionnel en dehors du travail manuel.
--------------------------------------------------------------- 

[livre] 

La pensée égarée. Islamisme, populisme, antisémitisme : essai sur les penchants suicidaires de l'Europe / Alexandra LAIGNEL-LAVASTINE, Auteur . - [S.l.] : Grasset, 2015 . - 219 p. « Par quel chemin de capitulation en est-on arrivé aux sanglantes journées de Janvier-2015 ? Pour comprendre l'égarement de notre début de siècle, cet essai vigoureux explore plus d'une décennie de « trahison des clercs ». Celle d' intellectuels passés maîtres dans l'art de s'aveugler par incapacité à admettre que le Mal puisse parfois surgir du camp des anciens damnés de la terre- réputé être celui du Bien. Entre illusions politiquement correctes et tentations politiquement abjectes, nous faisons le lit d'une Europe d'extrême droite. Bien-pensants et mal-pensants, qui s'imaginent croiser le fer, ne voient-ils pas qu'ils ne cessent de faire monter ensemble les deux plus grands périls de l'époque : le national-populisme d'un côté, l'islamisme de l'autre ? Deux mondes en crise se retrouvent aux prises sur le Vieux Continent : l'européen, désemparé par son basculement dans la mondialisation et le musulman, hanté par sa grandeur perdue. Là réside l'explosive nouveauté de notre temps. Si nous ne renouons pas avec la part lumineuse de la culture européenne, c'est un monde de cendres que nous lèguerons à nos enfants. À moins qu'on ne préfère écrire avec Kafka au premier jour de la Grande Guerre : « Cet après-midi : piscine ». Avec un autre sens de la tragédie qui s'annonçait... »
--------------------------------------------------------------- 

[livre] 

Les frontières dans les relations humaines. Pour être soi et ensemble, séparé et connecté / Anné LINDEN, Auteur . - [S.l.] : Interéditions, 2008 . - 224 p. Ce livre plonge le lecteur au coeur des questions les plus importantes de son existence. Quels sont les contours de mon identité ? Où et comment placer les limites entre les autres et moi ? Et, même avec ceux que j'aime et / ou admire le plus, quelle est la bonne distance ? Il analyse l'élément essentiel qui soutient l'estime de soi et les relations humaines : les frontières, cette capacité que nous avons à être séparés et connectés, seuls et reliés aux autres.  Cet ouvrage indique comment ces frontières se créent, se détruisent et se maintiennent et comment leurs manques ou leurs exagérations influencent notre identité et notre estime de soi.

---------------------------------------------------------------

Semaine du 2 mai 2016

[article] 

Le complexe de Frankenstein / Frédéric PEREZ, Auteur . À partir de cas cliniques comparés à l'histoire de Frankenstein, l'auteur expose une pathologie du lien singulière entre un enfant et son parent. Lorsqu'un contrat symbiotique se met en place, deux personnes attachées l'une à l'autre s'enferment dans un processus mortifère.  À l'instar du docteur Frankenstein, qui crée une entité pour l'abandonner sans balise dans une société qui va le rejeter, l'enfant non guidé dans des repères symboliques structurants va chercher à combler son insécurité interne par des conduites à risque.  La dyade formée avec son parent connaîtra un destin particulièrement troublé à l'adolescence. Tout comme dans le roman, un dangereux destin, composé de violence et destructivité mutuelle, les guette.

in Dialogue, n° 204.  - 2014 . - 37-47.

---------------------------------------------------------------

[livre] 

Eloge du carburateur. Essai sur le sens et la valeur du travail / Matthew CRAWFORD, Auteur  . -  1ère édition : 2009 . - [S.l.] : La Découverte, 2016 . - 249 p. Matthew B. Crawford était un brillant universitaire, bien payé pour travailler dans un think-tank à Washington. Au bout de quelques mois, déprimé, il démissionne pour ouvrir... un atelier de réparation de motos. À partir du récit de son étonnante reconversion professionnelle, il livre dans cet ouvrage intelligent et drôle une réflexion sur le sens et la valeur du travail dans les sociétés occidentales.  Mêlant anecdotes, récit, et réflexions philosophiques et sociologiques, il montre que ce « travail intellectuel », dont on nous rebat les oreilles depuis que nous sommes entrés dans l'« économie du savoir », se révèle pauvre et déresponsabilisant. A l'inverse, il restitue l'expérience de ceux qui, comme lui, s'emploient à fabriquer ou à réparer des objets - ce qu'on ne fait plus guère dans un monde où l'on ne sait plus rien faire d'autre qu'acheter, jeter et remplacer. Il montre que le travail manuel peut même se révéler beaucoup plus captivant d'un point de vue intellectuel que tous les nouveaux emplois de l'« économie du savoir ».
---------------------------------------------------------------

[livre] 

L'exercice de la peur. Usages politiques d'une émotion  / Patrick BOUCHERON, Auteur ; Corey ROBIN, Auteur . - [S.l.] : Presses universitaires de Lyon, 82 p. Crainte de la récession, spectre de la guerre, menace du terrorisme : la peur a toujours été au fil des siècles une arme politique redoutable et un instrument de répression exemplaire. De l'Italie médiévale à l'Amérique contemporaine, Patrick Boucheron et Corey Robin interrogent tour à tour les divers usages d'une émotion ancestrale. Conçu à partir d'une rencontre dans le cadre du festival « Mode d'emploi », organisé par la Villa Gillet en novembre 2014, ce livre propose une ouverture par Renaud Payre, un dialogue réagencé et révisé où alternent les voix de Patrick Boucheron et de Corey Robin, enfin un post-scriptum inédit de la main de chacun des deux intervenants.
--------------------------------------------------------------- 

[livre] 

La banlieue du "20 heures". Ethnographie de la production d'un lieu commun journalistique / Jérôme BERTHAUT, Auteur . - [S.l.] : Agone, 2013. Plongés dans un milieu professionnel soumis aux modèles de l'audiovisuel commercial, les reporters sont tenus de satisfaire dans l'urgence la commande de reportages prédéfinis par leur hiérarchie. A partir d'une enquête menée au plus près des pratiques quotidiennes des journalistes de France 2, ce livre montre comment les journaux télévisés contribuent à perpétuer les lieux communs sur les quartiers populaires.  Les chefs de service définissent des angles précis sur la bonne manière de présenter les quartiers populaires. Mais plutôt que des injonctions autoritaires, ces recommandations sont transmises aux reporters par petites touches, sous la forme de "conseils" sur "telle question" ou d'"incitations un peu sournoises" qui, accumulés, contribuent à façonner le reportage. La sélection des protagonistes des reportages relève d'un procédé de casting. Un reporter raconte comment son chef a exigé qu'il retourne à Orléans pour son portrait de "Mohamed, le street reporter" d'une radio locale : "On avait fait une séquence avec un vendeur black et (le chef) m'avait dit : "C'est pas ça que je veux. Si tu me donnes un Black pour parler sur un Arabe, tu ne me surprends pas ! Moi ce que je veux c'est la petite bourgeoise d'Orléans qui va dire que, Momo, elle l'adore". Donc on a fait des petites vieilles".
 

 

 

Semaine du 25 avril 2016

[livre]

Critique de la raison nègre / Achille MBEMBE, Auteur . - [S.l.] : La Découverte, 2013 . - 267 p.
De tous les humains, le Nègre est le seul dont la chair fut faite marchandise. Au demeurant, le Nègre et la race n'ont jamais fait qu'un dans l'imaginaire des sociétés européennes. Depuis le XVIIIe siècle, ils ont constitué, ensemble, le sous-sol inavoué et souvent nié à partir duquel le projet moderne de connaissance mais aussi de gouvernement s'est déployé.  La relégation de l'Europe au rang d'une simple province du monde signera-t-elle l'extinction du racisme, avec la dissolution de l'un de ses signifiants majeurs, le Nègre ? Ou au contraire, une fois cette figure historique dissoute, deviendrons-nous tous les Nègres du nouveau racisme que fabriquent à l'échelle planétaire les politiques néolibérales et sécuritaires, les nouvelles guerres d'occupation et de prédation, et les pratiques de zonage ? Dans cet essai à la fois érudit et iconoclaste, Achille Mbembe engage une réflexion critique indispensable pour répondre à la principale question sur le monde de notre temps : "comment penser la différence et la vie, le semblable et le dissemblable ?..."
---------------------------------------------------------------

[livre]

De Blanche-Neige à Harry Potter, des histoires pour rebondir. La résilience en question / Bruno HUMBEECK, Auteur . - [S.l.] : Editions Mols, 2015 . - 239 p. Ce livre, on pourrait - ou plutôt, on devrait - le mettre entre toutes les mains. A travers l'analyse des contes de fées, sous la forme de dialogues vrais avec de jeunes ados de 13 ans, il nous fait entrer, par une porte dérobée, dans le monde des vies cassées et reconstruites. Le recours à des acteurs imaginaires donne naissance à une oeuvre à la fois légère et profonde, simple et complexe, humoristique et sérieuse.  Ce livre, pour comprendre la résilience, emboîtant le pas à Blanche-neige, Harry Potter et d'autres, sera utile aux adolescents, à qui il est dédié par sa forme, comme aux parents et aux professionnels de l'éducation éducative et sociale, à qui il s'adresse par le fond.  Cet ouvrage constitue en effet à la fois une mine de thèmes de réflexion à propos de l'éducation et un réservoir de concepts, de problématiques, d'analyses, d'expériences de terrain et de techniques d'action rencontrant toutes un même idéal : celui de la tolérance et de la solidarité... Il se révèle à ce titre un facilitateur de conscientisation, démarche essentielle pour susciter le changement en comprenant ce qui se passe chez l'enfant et l'adolescent quand il est confronté à des difficultés pour grandir et qu'il faut l'aider à rebondir. En alliant idéalisme et réalisme, ce voyage en résilience proposé par Bruno Humbeeck nous emmène sur un chemin plein d'espoir.
---------------------------------------------------------------

[livre]

Les femmes dans la société. Une histoire d'idées reçues / Yannick RIPA, Auteur . - [S.l.] : Le cavalier bleu editions, 2016 . - 163 p. Véritable aveu de la difficulté à accepter les changements survenus dans la vie des femmes et dans les rapports des sexes, les idées reçues sur celles-ci restent particulièrement vivaces en ce début de xxie siècle : « Les femmes sont faites pour être mères », « Les filles réussissent mieux à l'école que les garçons », « Prof, c'est bien pour une femme », « Si les femmes dirigeaient, il n'y aurait plus de guerre »...  Traduisant une certaine vision de « la » femme, ces idées reçues témoignent de la persistance d'une hiérarchisation des sexes, source de tensions et de conflits. L'analyse de ces préjugés, certains multi-séculaires, permet de déconstruire ce discours simpliste sur les femmes qui est aussi, par effet miroir, une caricature des hommes.
---------------------------------------------------------------

[article]

Métamorphoses de la demande et fonctionnement institutionnel. Des contenants de la souffrance psychique à tous les niveaux  / Marie CONSTANTIN-KUNTZ, Auteur ; Flora SAMBA, Auteur ; Dana CASTRO, Auteur ; Catherine ZOUTE, Auteur . -  Dans cet article, nous nous proposons d'explorer la manière dont l'institution peut contenir la souffrance psychique exprimée par le patient à partir de sa demande initiale de prise en charge.  Nous envisagerons le contenant institutionnel sous une double valence. Au sens du signifiant d'abord : par quels contenants successifs cette souffrance est-elle exprimée puis traduite ; du sujet à l'institution, quel est le vocabulaire utilisé et que peut-il révéler ? Au sens de ce qui reçoit, contient et limite ensuite. L'institution joue, en effet, une fonction pare-excitatrice, à l'instar de la mère qui, aux débuts de la vie, contient l'excitation manifestée par le nouveau-né afin qu'il ne soit pas débordé par les émergences pulsionnelles qui l'envahissent. Le but de l'étude présentée ici, est d'objectiver, à partir des données contenues dans les dossiers, la manière dont la souffrance psychique est reçue puis prise en charge par un Centre médico-psychologique (CMP) de la région parisienne.

in Cliniques, n° 1, 2011 . - 38-52.

--------------------------------------------------------------- 

Semaine du 18 avril 2016

[livre]
Du côté du public. Usages et réceptions de la télévision / Brigitte LE GRIGNOU, Auteur . - [S.l.] : Economica, 2003 . - 239 p. Le téléspectateur, c'est toujours l'autre! L'autre qui s'abrutit devant la télé et, surtout, qui en subit les effets maléfiques.  Car le public de télévision, constamment mesuré, sondé, sollicité, demeure une énigme, à qui l'on prête, abusivement, des motivations, des goûts, et même des demandes. Sait-on par exemple s'il regarde l'écran, allumé jour après jour? Sait-on s'il apprécie ces Journaux télévisés consommés jour après jour? Ou pourquoi il sélectionne telle émission jour après jour? Sait-on ce qui résulte, ce qui reste de la consommation quotidienne de séries ou de jeux télévisés? Des conversations, des souvenirs, des émotions, des savoirs, des engagements, de l'indifférence, de l'oubli ? C'est à de telles questions que s'attache cet ouvrage qui propose une, ou plutôt, des enquêtes sur les téléspectateurs. Il vise plus largement, à partir de ce public «exemplaire» qu'est le public de télévision, à jeter les bases d'une sociologie de la réception, encore méconnue en France.
---------------------------------------------------------------

[livre]
La mort ne s'affronte pas ... ! / Jérôme ALRIC, Auteur ; Jean-Pierre BENEZECH, Auteur . - [S.l.] : Sauramps Medical, 2011 . - 145 p. La thèse que nous soutenons dans cet ouvrage, à partir de notre clinique quotidienne auprès de patients gravement malade et/ou en fin de vie, est de dire que la mort ne s'affronte pas. Cette réflexion, arrimée au sensible de la rencontre clinique, ne se veut ni un guide de bonnes pratiques, ni un repère éthique à mettre en acte.  Nous voudrions ici simplement témoigner de ce fait que la souffrance à proximité de la mort doit être appréhendée dans une grande complexité qui n'est que le reflet de la complexité de la vie psychique dans son rapport à la mort.  Même en fin de vie, les apparences sont bien souvent trompeuses. En effet, au-delà de ce qui est donné à voir dans des attitudes raisonnables et résignées, il est un niveau émotionnel qui obéit à des coordonnées plus intimes, plus sensibles qui font appel aux dimensions de l'archaïque, du pulsionnel, de l'irraisonnable, de l'irrationnel. bref, qui renvoie directement à l'infantile en nous, encore bien vivant... Quel est le sens premier du verbe affronter ? Non pas la signification résiduelle du mot, retrouvée dans les dictionnaires actuels, qui retient « braver la mort » comme un synonyme d'affronter la mort. Braver n'est pas si éloigné de défier, sorte de fanfaronnade où l'adversaire est pris à témoin de son incapacité à nous atteindre, dans un jeu oublieux du réel. Affronter, c'est mettre de niveau et bout à bout (par exemple, en menuiserie, deux morceaux de bois). Front contre front, dans une rencontre singulière et en statut d'égalité ; comme les lions s'affrontent en combat ; yeux dans les yeux. Se dessine ainsi la première difficulté de l'expression, l'absence d'égalité entre les deux protagonistes : un humain et la mort.  Affronter la mort, ce serait, difficulté tout aussi inacceptable, regarder le néant en face, le rien, la disparition intégrale de nous-même, l'absence de projection vers l'à-venir. Car ce sont bien des médiations humaines qui nous font voir la mort sous une autre perspective que la décomposition d'un cadavre. Peut-être peut-elle s'envisager ainsi pour d'autres.., lointains.., à la rigueur. Mais celle de nos proches. et la nôtre. Heureusement que des représentations multiples viennent remplir ce vide et que nous pensons pouvoir traverser cette mort et ne pas nous y engloutir entièrement. Ou bien, dans une attitude de vie différente, nous accrochons-nous à nos perspectives terrestres, dans la peur de les perdre à tout jamais....
---------------------------------------------------------------

[livre]
Le crépuscule fossile / Geneviève FERONE-CREUZET, Auteur . - [S.l.] : Stock, 2015 . - 204 p. De quoi fossile est-il le nom ? D'une source d'énergie, d'une civilisation, d'un modèle économique, d'un système de valeurs ?  Parmi les énergies fossiles, le pétrole a été le maître de tous les arbitrages géopolitiques, économiques et financiers, au point de créer une nouvelle civilisation : la civilisation fossile, dominée par une nouvelle race de seigneurs. Cette civilisation est entrée dans un crépuscule, un long crépuscule flamboyant dans lequel ces élites, relayées par des lobbys influents, confites dans leur toute puissance, tentent encore de ranimer la flamme d'une croissance éternelle. Quel paradoxe : eux qui ont tant contribué à l'accélération de l'histoire humaine, prenant des risques inconsidérés, sont aujourd'hui à la tête des forces conservatrices uniquement focalisées sur la préservation de leur rente. Comment dès lors lutter contre ces forces adverses et faire émerger une conception nouvelle du bien commun ? Un nouveau modèle de civilisation postfossile ?
---------------------------------------------------------------

[livre]
Sauve qui peut la vie / Nicole LAPIERRE, Auteur . - Paris : Editions du Seuil, 2015 . - 248 p. "Dans ma famille, on se tuait de mère en fille.  Mais c'est fini. Il y a longtemps déjà, je me suis promis qu'accidents et suicides devaient s'arrêter avec moi. Ou plutôt, avant moi. Sauve qui peut la vie ! J'aime cette expression. C'est le titre d'un film de Jean-Luc Godard de 1980. Mais lui, il avait mis des parenthèses à (la vie), comme une précision, une correction de trajectoire. Le sauve-qui-peut, c'est la débandade, la déroute. Le sauve qui peut la vie, c'est la ligne de fuite, l'échappée parfois belle. J'en fais volontiers ma devise. Il m'a fallu du temps pour comprendre que ce qui était une manière d'être ? une tendance à parier sur l'embellie, un goût de l'esquive, un refus des passions mortifères, une appétence au bonheur envers et contre tout ?, avait aussi profondément influencé ma façon de penser. J'aimerais que ce livre, écrit sur fond de drames passés, collectifs et privés, soit une lecture revigorante, une sorte de fortifiant pour résister au mauvais temps présent. " N.L.

---------------------------------------------------------------

Semaine du 11 avril 2016

[livre] 

L'enfant et ses meurtriers. Psychanalyse de la haine et de l'aveuglement. Huit récits cliniques : Suivi de lettre à Michel Onfray / Pierre KAMMERER, Auteur . - [S.l.] : Gallimard, 2014.
Huit récits cliniques où Pierre Kammerer relate la cure psychanalytique d'adultes qui ont subi, dans l'enfance, la haine de ceux qui étaient censés les aimer, leur père ou leur mère. Ce qui caractérise ces patients, c'est l'aveuglement dans lequel ils se sont enfermés pour ne pas démasquer la perversion d'un parent dont ils ne désespéraient pas d'être aimés. Aveuglement qui les conduit à rester dans la répétition des mêmes traumatismes, à ne pas se protéger du mal qu'on pourrait leur faire. Pierre Kammerer parle ici d'une «clinique du témoin» où l'analyste réintroduit la Loi Symbolique (interdit du meurtre, de l'inceste...), prenant ainsi la place de l'autre parent, celui qui, au moment du trauma, s'était absenté alors qu'il aurait dû l'empêcher. Cette restitution du témoin dans le patient lui-même permet à celui-ci d'instruire le procès de son «meurtier» et d'éprouver la colère ou la haine séparatrices qui lui donneront la capacité de se protéger. Pour cela, il aura fallu aussi que l'analyste «souffre» de ce qui a fait souffrir l'analysant, le lui traduise et porte avec lui, dans le transfert, la dénonciation de la perversion. C'est ce que nous enseignent ces huit récits cliniques.
Pour conclure, Pierre Kammerer répond à Michel Onfray qui, dans son Crépuscule d'une idole : L'affabulation freudienne, accusait Freud d'être cupide, menteur et partisan des régimes autoritaires, et la psychanalyste d'être «une hallucination collective appuyée sur des légendes».

---------------------------------------------------------------

[livre] 

Le chômeur suspect. Histoire d'une stigmatisation / Florence LORIAUX, Directeur de publication, rédacteur en chef . - [S.l.] : Centre de recherche et d'information socio-politiques CRISP, 2015 . - 248 p.

Dans une société qui conçoit le travail comme un devoir moral engageant la responsabilité individuelle de chacun, l'absence ou le manque de travail rend suspect. Souvent associé à l'oisiveté, « mère de tous les vices », le chômage est à la fois un risque social, contre lequel ont été mises en place des protections collectives, et une réalité vécue de manière personnelle. Parfois vu comme une victime, le chômeur est aussi souvent soupçonné d'être responsable de sa situation, par manque de formation, par absence de motivation, voire par goût de la paresse. En période de plein-emploi, les sans-emploi sont accusés de vouloir vivre au crochet de la société. En temps de crise, les chômeurs sont perçus comme une menace pour l'ordre social et la démocratie, ainsi que pour les finances publiques et les dispositifs de protection sociale. En examinant les discours, les représentations, les préjugés et les stéréotypes développés à l'encontre des chômeurs, particulièrement depuis le 19e siècle, ce livre met en avant les différents types de stigmatisation dont les chômeurs sont l'objet depuis plus de deux siècles. Il souligne aussi que cette focalisation sur des boucs émissaires dissimule des enjeux politiques, économiques et sociaux de première importance.

---------------------------------------------------------------

[livre] 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur / Harper LEE, Auteur  . -  1ère édition : 1960 . - [S.l.] : Le Livre de Poche, 2005 . - 447 p.
Dans une petite ville d'Alabama, à l'époque de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au coeur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis -, connut un tel succès. Mais comment ce roman est-il devenu un livre culte dans le monde entier ? C'est que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique.
 

---------------------------------------------------------------

[livre] 

Nous l'appelions Em / Jerry PINTO, Auteur . - [S.l.] : Actes Sud, 2015 . - 259 p.
Em n'est pas une mère ordinaire : elle souffre de troubles bipolaires ou peut-être de schizophrénie le diagnostic n'a jamais été clairement posé. Confronté depuis son plus jeune âge à l'énigme de cette pathologie, son fils parcourt des extraits de lettres et de journaux intimes pour enquêter sur le passé du couple formé par ses parents, aux temps heureux d'avant la maladie, dans le Bombay des années 1950 et 1960. Simultanément, il tient la chronique de la vie quotidienne de cette famille catholique, originaire de Goa. Quand Em est en phase euphorique, le modeste deux pièces qu'ils occupent à Bombay ne cesse de résonner des propos qu'elle se plaît à tenir, sans tabou, sur l'éducation, la religion, la sexualité ou même la folie. Chacun sait pourtant qu'au-delà de cet humour licencieux souvent dévastateur, les saillies d'Em, aussi inattendues et provocantes soient-elles, préludent immanquablement à un nouvel épisode dépressif durant lequel nul ne peut entrer en contact avec elle. C'est avec pudeur et justesse que Jerry Pinto met en scène la maladie mentale et l'inévitable ambivalence des émotions que celle-ci suscite chez ceux qui en sont les témoins. Il dresse ainsi l'attachant portrait d'une famille soudée dans l'épreuve, qui semble écrire à plusieurs mains un texte émouvant lettre d'amour à une mère et à tous ceux qui, comme elle, menacent à chaque instant de basculer vers leur monde insondable.Semaine 4 avril 2016

--------------------------------------------------------------- 

Semaine 4 Avril 2016

[articles] 

Aimer au 21ème siècle. Faire couple aujourd'hui. Dossier. -
Le couple contemporain est soumis à un étrange paradoxe : alors même qu'il n'a jamais semblé si fragile, il fait l'objet d'une idéalisation croissante. Ses repères traditionnels s'érodent ; les divorces (plus de 120 000 par an) et séparations atteignent un nombre historique, malmenant l'image du couple éternel. Pourtant l'envie d'y croire demeure. Et la vie à deux reste la première source de bonheur des Français, devant la famille, la santé ou les enfants. Dans ce moment charnière, le couple se cherche et se réinvente. En témoigne la multiplication des modèles désormais légitimes sur le grand commerce de l'amour : mariés, pacsés ou en union libre ; homos ou hétéros, cohabitant ou non. Parallèlement, de nouvelles valeurs s'immiscent dans la relation de couple : le respect de la liberté individuelle, la complicité, l'égalité entre les sexes... De hautes attentes sexuelles s'y expriment aussi, que l'on réservait jadis à la sphère du fantasme... ou de l'infidélité. Ce dossier convoque auprès du couple amoureux sociologues et psychologues. Tous en attestent : le couple est plus fragile parce qu'il est plus exigeant. Chacun peut à bon droit privilégier les amours fous à l'unique amour durable, et mille fois, comme on dit abusivement, « refaire sa vie ». On peut aussi apprendre à durer, en s'exerçant à travers ces microcrises qui surviennent toujours, sur l'argent, le sexe, la conduite automobile, les tâches ménagères, ou l'éducation des enfants. Le couple tremble ? Oui, il vit !
 
in Sciences humaines > 276 (décembre 2015) . - 27-49

---------------------------------------------------------------

[livre] 

Contes et divans. Médiation du conte dans la vie psychique. 4ème édition / René KAES, Auteur ; J. PERROT, Auteur ; J. MERY, Auteur ; Jacques HOCHMANN, Auteur ; F. REUMAUX, Auteur ; C. GUERIN, Auteur ; Anne BRUN, Auteur  . -  1ère édition : 1996 . - [S.l.] : Dunod, 2012 . - 232 p.
Les auteurs tous psychanalystes et cliniciens étudient le rôle et les fonctions du conte pour le développement de la personnalité dans le cadre de la cure analytique et de la relation thérapeutique. Sommaire L'étoffe du conte (Kaës). Le double jeu du conte (Perrot) Raconte moi encore une histoire (Hochmann) Le conte et la fonction conteneur (Guérin) L'enfant poison (Méry) L'interdit et le conte (Reumaux) . Le conte et le groupe (Kaës) La médiation thérapeutique. Contes dans l'autisme et la psychose infantile (Anne Brun)

---------------------------------------------------------------

[article] 

La figure de l'enfant mort entre fantôme et fantasme  / Mi-kyung YI, Auteur .
Le fantôme serait-il devenu l'ombre de lui-même, irrémédiablement ? Ombre enkystée aux accents mélancoliques, spectre errant sous les auspices du destin, telle est la vision du fantôme particulièrement sensible et imposante dans la clinique des dépressions et dans la problématique du transgénérationnel. À travers la figure de l'enfant mort régulièrement repérable au croisement de ces deux problématiques, l'auteur propose quelques considérations qui mettent en évidence les rapports multiples et complexes entre fantôme et fantasme.

in Cliniques méditerranéennes, n° 86. - 2012 . - 9-20.

---------------------------------------------------------------

[article] 

Parents dans les situations de phobies scolaires / Annie BIRRAUX, Auteur .
L'auteur illustre combien les résistances parentales peuvent faire le lit de la psychopathologie de l'adolescent. L'exposé d'une situation problématique de suivi thérapeutique permet de rappeler quelques principes concernant la prise en charge des familles. Il propose de penser la phobie scolaire comme un syndrome post-traumatique plutôt que comme une histoire névrotique, mais insiste sur le poids, dans le développement de l'adolescent, des idéaux infantiles parentaux non introjectés.

in Adolescence, n° 3. - 2014 . - 465-479.

Semaine du 21 mars 2016

[livre] 

Asiles. Etudes sur la condition des malades mentaux  / Erving GOFFMAN, Auteur . - [S.l.] : Minuit, 1968 . - 447 p.
Avant de devenir professeur de sociologie à l'université de Berkeley, Erving Goffman s'est fait, trois années durant, l'ethnologue scrupuleux des malades mentaux internés dans les hôpitaux psychiatriques. Il présente dans Asiles une interprétation en profondeur de la vie hospitalière qui situe les pratiques thérapeutiques quotidiennes dans leur cadre le plus objectif, celui d'une " institution totalitaire ", c'est-à-dire d'un établissement investi, comme la prison ou le camp de concentration par exemple, de la fonction ambiguë de neutraliser ou de réadapter à l'ordre social un type particulièrement inquiétant de déviants.  La tension, et souvent la contradiction, qui existe entre l'exigence thérapeutique et ces impératifs de sécurité et de contrôle social rend compte du mode conflictuel de l'existence asilaire et des malentendus de la vie quotidienne au sein de l'hôpital. Par-delà les troubles de sa subjectivité, le malade mental est ainsi aliéné au second degré, parce que la maladie est institutionnalisée dans un espace social qui lui impose les déterminations majeures de la servitude.
---------------------------------------------------------------

[livre] 

Des hommes sur le fil. La construction de l'identité masculine en milieux précaires  / Pascale JAMOULLE, Auteur  . -  1ère édition : 2005 . - [S.l.] : La Découverte, 2008 . - 292 p.
Comment quitter l'adolescence, devenir un homme et s'affirmer en tant que tel dans les cités et autres zones dénigrées, touchées de plein fouet par la désindustrialisation et son cortège d'insécurités sociales et mentales ? Cette enquête de terrain, menée pendant trois ans dans des cités d'anciennes villes ouvrières du Nord, montre comment les prises de risque font l'objet d'un processus de production continue, permettant aux jeunes gens de poser les bases de leur identité virile et de construire leur réputation sur un territoire ; mais aussi, dans leur vie d'hommes, de gagner leur vie dans les réseaux souterrains, de diversifier leurs relations et de trouver une manière de répliquer à la honte de vivre dans des lieux stigmatisés. S'apparentant à des conduites d'honneur et de distinction, elles sont coproduites par différents éléments : fragilisation du rapport au travail, question du logement social, évolution des relations familiales, culture des cités et tensions de genre exacerbées qu'elle produit...
À travers les multiples portraits de jeunes gens et d'hommes vivant dans des cités sociales ou dans la rue, Pascale Jamoulle montre combien la précarisation rend difficile la construction identitaire. Fluctuantes, les identités de ces hommes ne sont pas figées et voient alterner les moments de crise avec des tentatives de régulation des risques et de reconstruction.

--------------------------------------------------------------- 

[article] 
La bienveillance en entreprise, mythe et réalité  / Jean-François DORTIER, Auteur . -
L'appel à la bienveillance a fait une entrée remarquée dans le management. Simple gadget humaniste qui voile la dureté des relations au travail ou enjeu fondamental de la qualité de vie au travail ?
 
in Sciences humaines > 276 (décembre 2015) . - 56-59

---------------------------------------------------------------
[livre] 

L'amour de la solitude. Généalogie de la solitude en Occident. Tome 1. De Homère à Robinson Crusoë  / Thierry GINESTOUS, Auteur . - [S.l.] : L'Harmattan, 2011 . - 151 p.
La solitude a toujours existé et probablement peu varié au cours des siècles. Ce premier tome de la Généalogie de la solitude en Occident se propose de retracer la préhistoire de la solitude contemporaine. Il s'articule autour des figures de ces grands solitaires que furent le héros, le sage, le prophète, le saint et le poète. Chacune incarna des modes supérieurs d'existence que le triomphe de la modernité industrielle et scientifique est, depuis, venu contester.
--------------------------------------------------------------- 

[livre] 

La haine de la solitude. Généalogie de la solitude en Occident. Tome 2. De Rousseau à Houellebecq  / Thierry GINESTOUS, Auteur . - [S.l.] : L'Harmattan, 2011 . - 189 p.
Le tome 2 de la Généalogie de la solitude en Occident commence au moment où l'image de Dieu se trouble dans l'esprit des hommes et où la solitude se dépouille de la transcendance dont l'avait paré le catholicisme. Intégrée par les Lumières aux problématiques entrelacées de la Nature et de la Liberté, la solitude conserve néanmoins l'ambivalence héritée du christianisme : la modernité rend-elle l'individu autonome ou bien l'affaiblit-elle en le soustrayant à ses groupes d'appartenance historique ?

---------------------------------------------------------------

Semaine du 14 mars 2016

[article] 

Arrogance et domination. Un phénomène en expansion. Questions à Claude Haroche / Claude TAPIA, Auteur . -
À travers une série de contributions fouillées, empreintes de différentes disciplines, le dernier ouvrage publié sous la direction d'Eugène Enriquez interroge la notion d'«arrogance». Il pointe le système de productivité généralisé dans lequel l'individu se retrouve soumis à une domination continue. Les attitudes paternalistes d'antan laissent aujourd'hui place à des mécanismes impersonnels qui incitent à l'arrogance de certains et à la soumission et l'exclusion de l'ensemble.
 
in Journal des Psychologues > 335 (mars 2016) . - 59-65

---------------------------------------------------------------
[article]
 
De la créativité en établissement pour personne âgées dépendantes / Caroline THOMAS, Auteur . - 2016 . -
La perte d'autonomie, qui accompagne bien souvent l'avancée en âge, incite le sujet à un repli sur soi et induit un bouleversement dans son rapport à l'autre. En mobilisant le potentiel de créativité des personnes âgées et la dynamique de groupe, un atelier «journal» offre un espace thérapeutique. Aperçu d'une clinique développée dans le cadre institutionnel.
 
in Journal des Psychologues > 335 (mars 2016) . - 72-76

---------------------------------------------------------------

[article] 
La violence en 15 questions. Dossier . - Violence : de quoi parle-t-on ? Jean-François Dortier. - Pourquoi la violence fascine-t-elle ? Laurent Bègue. - Qu'est-ce qui rend l'enfant agressif ? Marc Olano - Violences scolaires : faut-il bunkériser l'école ? Éric Debarbieux. - D'où vient le cyberharcèlement ? Diane Galbaud. - Peut-on éduquer sans violence ? Héloïse Junier. - Pourquoi les ados se font-ils mal ? Philippe Jeammet. - Où commence le viol ? Maryse Jaspard. - Banlieues, le berceau du terrorisme ? Antoine Jardin. - Violences policières, au-delà du droit ? Cédric Moreau de Bellaing. - Les animaux sont-ils bestiaux ? Martin Gibert. -
 
in Sciences humaines > 279 (mars 2016) . - 22-47

---------------------------------------------------------------
[livre]
 
Les irremplaçables  / Cynthia FLEURY, Auteur . - [S.l.] : Gallimard, 2015.
Nous ne sommes pas remplaçables. L'État de droit n'est rien sans l'irremplaçabilité des individus. L'individu, si décrié, s'est souvent vu défini comme le responsable de l'atomisation de la chose publique, comme le contempteur des valeurs et des principes de l'État de droit. Pourtant, la démocratie n'est rien sans le maintien des sujets libres, rien sans l'engagement des individus, sans leur détermination à protéger sa durabilité. Ce n'est pas la normalisation ni les individus piégés par elle qui protège la démocratie. La protéger, en avoir déjà le désir et l'exigence, suppose que la notion d'individuation et non d'individualisme soit réinvestie par les individus.   «Avoir le souci de l'État de droit, comme l'on a le souci de soi», est un enjeu tout aussi philosophique que politique. Dans un monde social où la passion pour le pouvoir prévaut comme s'il était l'autre nom du Réel, le défi d'une consolidation démocratique nous invite à dépasser la religion continuée qu'il demeure.

--------------------------------------------------------------- 

 Semaine du 7 mars 2016

[article]
Comment contenir ce qui nous est étranger ? La réunion soignant-soignés à Orgemont / Catherine DUCARRE, Auteur.
Certes, on n'enferme plus indifféremment les fous, les criminels ou les débauchés, on a appris à traiter les symptômes les plus dérangeants de la maladie mentale, mais l'incompréhension et l'exaspération guettent tous les soignants face à l'inguérissable, à ce qui résiste à toutes les tentatives de soin. Bien sûr, les infirmiers, psychiatres, psychologues sont pleins de bonnes intentions, mais l'enfer en est pavé. Si l'on ne prend pas garde à repérer et analyser nos contre-transferts négatifs, et en premier lieu,  si l'on ne prend plus la peine d'écouter et d'essayer d'imaginer à défaut de comprendre la souffrance qui se cache derrière tout comportement d'un patient « difficile », se joue alors l'expérience du déshumain  telle que l'a décrite Pierre Fédida : "Au moment où est perdue toute ressemblance, où est perdue au travers de toute ressemblance toute possibilité d'un semblable". C'est à partir de ce type de constat que s'est constituée la psychothérapie institutionnelle après la Seconde Guerre mondiale. Retenons-en la vision centrale : on ne peut prendre soin des malades mentaux que si on les considère comme des sujets à part entière. Son corollaire est qu'on ne peut correctement soigner les individus qu'en soignant aussi l'institution, par le questionnement permanent du cadre et de la finalité des soins et en portant attention aux transferts et contre-transferts entre malades et institution psychiatrique. Cette vision est plus que jamais d'actualité et c'est elle qui nous a animés lorsque l'équipe d'Orgemont a ouvert l'unité de coopération en 2005 et a décidé d'emblée de mettre en place des réunions soignants-soignés.

in Cliniques, n° 1. - 2011 . - p. 78-92.
---------------------------------------------------------------
[livre]
L'empire de la valeur. Refonder l'économie / André ORLEAN, Auteur  . -  1ère édition : 2011 . - Editions du Seuil, 2015 . - 386 p. - (Points. Essais).
La tradition économique conçoit la valeur, que ce soit celle des marchandises ou celle des titres financiers, comme une grandeur objective qui s'impose aux acteurs à la manière d'un fait naturel. Or il n'existe pas de « vraies valeurs ». Dans un monde incertain comme le nôtre, plusieurs prix sont possibles car plusieurs avenirs sont possibles.  Pour cette raison, l'évaluation n'a rien de neutre. Elle n'est jamais la mesure de ce qui est mais toujours l'expression d'un point de vue au service d'intérêts. Elle est l'acte par lequel la société s'engage en décidant quelles voies seront explorées et quelles autres rejetées. C'est cette vision nouvelle de l'économie que ce livre propose à la réflexion.

---------------------------------------------------------------
[livre]
L'espace des mouvements sociaux / Lilian MATHIEU, Auteur . - [S.l.] : Editions du croquant, 2012 . - 285 p.
Conflits du travail, lutte contre le sida, défense des immigrés, altermondialisme, actions collectives de précaires, féminisme : autant de mobilisations importantes qui ont marqué la vie politique et sur lesquelles cet ouvrage entend apporter un éclairage original et de nouvelles clefs d'analyse. Il montre que les mouvements protestataires ne résultent pas de brutales poussées de mécontentement, mais qu'ils relèvent au contraire d'un domaine d'activité particulier, exigeant la maîtrise de compétences spécialisées.Scrutant les rapports étroits qu'ils entretiennent les uns avec les autres, l'ouvrage montre également que ces mouvements sont loin d'occuper une position marginale et dominée dans le paysage politique : ils constituent un mode d'intervention dans la conduite des affaires de la cité distinct des arènes institutionnelles qu'ils tendent à concurrencer ou à contester.  La notion d'espace des mouvements sociaux au cœur de cet ouvrage invite ainsi à penser la spécificité du registre politique de la protestation collective tout en cernant ses évolutions les plus significatives. L'analyse qui s'inspire de la théorie des champs de Pierre Bourdieu s'appuie sur une connaissance fine du paysage contestataire français, de Mai 68 au récent mouvement contre la réforme des retraites, pour offrir une nouvelle compréhension des reconfigurations politiques contemporaines.
---------------------------------------------------------------
[article]
Préadolescence troublées : un temps de réélaboration du rapport au mourir ? / Stéphane AMAR, Auteur . -
Souvent jusque-là restée dans l'ombre de la période de la latence et de l'adolescence dans la littérature psychanalytique, la préadolescence contemporaine semble pourtant bien convoquer le clinicien à questionner ses repères théoriques habituels. Cette période, au regard de la symptomatologie qui s'y déploie aujourd'hui, et de plus en plus fréquemment, pourrait bien être l'un des marqueurs des effets de la modernité.  C'est ici sous l'angle de la « question énigme » de la mort et du mourir, en tant qu'elle fait l'objet des remaniements cognitifs qu'impose l'accès à la pensée concrète et à la logique hypothético-déductive, qu'il sera proposé de comprendre diverses expressions actuelles de ces préadolescences troublées : phobies scolaires, comportements d'opposition et refus de l'autorité, troubles du sommeil, agitation psychomotrice, conduites à risque, relation d'objet addictive aux nouvelles technologies, plaintes somatiques...

in  La psychiatrie de l'enfant, 2 - vol. 55. 2012 . - 527-556.
--------------------------------------------------------------- 

 Semaine du 1 mars 2016

[article]
Psychothérapie d'enfants victimes de maltraitance au sein de la famille et travail du secret / Tiphany PERPETE, Auteur . -
Dans cet article, l'auteur, psychologue exerçant en Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique (itep) et en point-rencontre, traite la question de l'articulation entre la place du secret autour des maltraitances intrafamiliales en psychothérapie de l'enfant et la distorsion du rapport à la dette symbolique chez ce dernier, au regard de son vécu. Le sujet est abordé à partir d'une réflexion théorique associée à des apports cliniques issus de rencontres thérapeutiques. L'objectif est d'amener le lecteur à porter un regard plus nuancé sur les situations de révélations de maltraitances par l'enfant, en considérant avec plus d'attention la perte de la place qu'il occupe au sein de son système familial. En parallèle à la question du positionnement de l'enfant, l'auteur interroge également le positionnement du thérapeute et rappelle l'importance de l'investissement affectif dans la relation thérapeutique, aussi anxiogène qu'il puisse être parfois pour les deux partenaires du dispositif.

in Dialogue, n° 209. 2015 . - p. 109-120.
---------------------------------------------------------------
[livre]
Retour à Reims / Didier ERIBON, Auteur . - Flammarion, 2010 . - 247 p. - (Champs).
Après la mort de son père, Didier Eribon retourne à Reims, sa ville natale, et retrouve son milieu d'origine, avec lequel il avait plus ou moins rompu trente ans auparavant. Il décide alors de se plonger dans son passé et de retracer l'histoire de sa famille.
Evoquant le monde ouvrier de son enfance, restituant son ascension sociale, il mêle à chaque étape de ce récit intime et bouleversant les éléments d'une réflexion sur les classes, le système scolaire, la fabrication des identités, la sexualité, la politique, le vote, la démocratie... Réinscrivant ainsi les trajectoires individuelles dans les déterminismes collectifs, Didier Eribon s'interroge sur la multiplicité des formes de la domination et donc de la résistance.
---------------------------------------------------------------
[livre]
Violences urbaines, violence sociale / Stéphane BEAUD, Auteur  . -  1ère édition : 2003 . - Hachette, 2013 . - 424 p. - (Pluriel).
Analyse d'une émeute urbaine survenue en juillet 2000 dans une ZUP de Montbéliard, ce livre cherche à rendre compte d'un paradoxe apparent : pourquoi cette émeute se produit-elle alors que les indicateurs économiques et sociaux semblent plus favorables que jamais ? Ils montrent qu'en réalité, ce sont les années passées de déstructuration des classes populaires, la rupture croissante entre les familles immigrées et le reste de la société, l'enfermement dans la ZUP qui « fabrique » les émeutiers.
Une explication qui est aussi un avertissement : l'échec scolaire, le racisme et les discriminations, la précarité nourrissent un désespoir social et un ressentiment et constituent autant de « bombes à retardement ».
---------------------------------------------------------------
[livre]
La sagesse tragique. Du bon usage de Nietzsche / Michel ONFRAY, Auteur . - [S.l.] : Le Livre de Poche, 2006 . - 185 p.
Un siècle après la mort de Nietzsche, notre époque n'a toujours pas examiné en quoi sa philosophie était porteuse d'immenses révolutions. Entre lui et nous, en effet, s'intercalent plusieurs types de parasites : une sueur qui dénatura son héritage, deux guerres et des idéologies qui brandirent son nom pour servir des causes qu'il aurait, à coup sûr, récusées, et, plus gravement, une impressionnante série de lectures de mauvaise foi et d'interprètes mal intentionnés... Tout ceci contribue à produire de Nietzsche une image fausse, floue, dangereuse - qu'il était urgent, à tous égards, de rectifier. C'est à cette tâche que s'emploie Michel Onfray dans ce texte inédit, qui date de 1988. Pour l'auteur hédoniste du Traité d' athéologie - qui a toujours revendiqué ce que sa réflexion devait au Gai savoir -, il s'agit là d'un formidable exposé du nietzschéisme originel et d'une émouvante " reconnaissance de dette " à l'endroit d'un philosophe majeur.

 

Semaine du 23 février 2016

[livre]
En finir avec Eddy Bellegueule / Edouard LOUIS, Auteur . - Paris : Editions du Seuil, 2014 . - 203 p.
"Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d'entendre ma mère dire Qu'est-ce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester à leur côté, je refusais de partager ce moment avec eux. J'étais déjà loin, je n'appartenais plus à leur monde désormais, la lettre le disait. Je suis allé dans les champs et j'ai marché une bonne partie de la nuit, la fraîcheur du Nord, les chemins de terre, l'odeur de colza, très forte à ce moment de l'année. Toute la nuit fut consacrée à l'élaboration de ma nouvelle vie loin d'ici." En vérité, l'insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n'a été que seconde. Car avant de m'insurger contre le monde de mon enfance, c'est le monde de mon enfance qui s'est insurgé contre moi. Très vite j'ai été pour ma famille et les autres une source de honte, et même de dégoût. Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.
---------------------------------------------------------------
[livre]
La haine. Histoire et actualité / Frédéric CHAUVAUD, Directeur de publication, rédacteur en chef; Ludovic GAUSSOT, Directeur de publication, rédacteur en chef . - [S.l.] : Presse universitaires de Rennes, 2008 . - 309 p.
Selon les lexicographes, la haine n'est ni tout à fait un sentiment ni tout à fait une émotion, mais plutôt une passion funeste. Pour se nourrir et prospérer, elle a de plus souvent besoin de temps. Balzac écrivait que les meilleures haines, ce sont les haines entre soi, dans la famille. Toutefois, comme l'écrivait Tocqueville, elle peut aussi surgir sur la scène publique. Elle peut être plurielle, systématisée, et donner naissance à des " doctrines ".  Depuis les années 1960, la haine est évoquée dans les travaux historiques sans avoir fait l'objet de recherches spécifiques. Lucien Febvre avait souligné qu'il faudrait entreprendre une histoire de la haine. De son côté, la sociologie ne l'a guère abordée et les autres sciences humaines l'ont souvent délaissée. Toutefois, la visée du présent ouvrage n'est pas d'en donner un système explicatif, ni de la réduire à des aspects psychologiques, ni d'en livrer une histoire globale. Il propose un certain nombre d'études, afin de resituer les mouvements haineux dans un ensemble de contextes inscrit d'abord dans la durée. Le premier volet restitue des " moments haineux ", de l'Antiquité à nos jours et en propose un certain éclairage. La deuxième partie explore des lieux et des régions d'expression, de production, de relégation ou de régulation de sentiments haineux. A travers le choix de terrains et d'objets contrastés, il est possible de voir que la haine n'est pas seulement une passion extérieure au fonctionnement normal des sociétés ou des groupes sociaux, mais qu'elle fait l'objet d'une véritable prise en charge sociale et collective. Les contributions rassemblées sous le titre " Supports " montrent que la haine vit, se transforme et meurt parfois. Elle peut être colportée par la mémoire familiale, les discussions entre soi, le bouche-à-oreille. Elle peut être aussi l'objet de controverses juridiques, s'exprimer dans un serment ou une revue prestigieuse, envahir les images au point de saturer parfois l'imaginaire graphique. Enfin, la dernière partie se soucie d'analyser la haine du point de vue des personnes ou des personnages, des groupes sur lesquels elle se porte et se focalise.
---------------------------------------------------------------
[livre]
Logiques de l'exclusion. Enquête sociologique au coeur des problèmes d'une communauté / Norbert Elias, Auteur; John L. SCOTSON, Auteur  . -  1ère édition : 1965 . - [S.l.] : Fayard, 1997. L'enquête sur les problèmes d'une cité de banlieue à la fin des années 1950 que présente ici Norbert Elias est d'une actualité surprenante car elle éclaire les débats les plus actuels sur l'exclusion. Elle met en effet au jour, de façon très concrète, le racisme sans race, l'exclusion sans fracture économique ainsi que toute une série de thèmes qui sont au coeur des préoccupations de nos sociétés contemporaines: le respect, la dignité, l'estime de soi. Dans cette petite ville d'Angleterre, formée de lotissements successifs, les tensions sont multiples entre les habitants et les nouveaux venus. Les premiers considèrent les seconds comme des étrangers qui ne partagent pas leurs valeurs et ont le sentiment qu'ils menacent leur mode de vie. Ils les tiennent à distance dans la vie courante, les écartent des lieux de décision, des associations de loisirs, des clubs et des églises. Et ce rejet se perpétue sur deux ou trois générations, entretenu par les rumeurs et les commérages.

Or nul racisme ici au sens propre, nulle menace de chômage à cette époque; les uns et les autres sont des ouvriers ou des petits bourgeois et travaillent dans les mêmes usines. Ce refus de la relation à l'autre, explique Norbert Elias, est à replacer dans un contexte plus large de rapport de pouvoir: le groupe dominant reproduit sa domination, et renforce sa cohésion, en excluant les " marginaux ", cette image collective confortant à son tour l'image que chacun se fait de soi à l'intérieur du groupe. Ainsi, du côté des exclus, " ces jeunes qui, sachant qu'ils indisposaient ceux qui les traitaient en parias, trouvaient là une incitation supplémentaire, peut-être l'incitation majeure à se mal conduire ".

---------------------------------------------------------------

Semaine du 15 février 2016

[articles] 
La prison, le psychologie et le sujet. Dossier. - La prison est, par essence, un lieu clos dont l'objectif est de maintenir captives des personnes condamnées, mais c'est aussi un lieu institutionnel dans lequel il s'avère difficile de pénétrer, y compris pour les journalistes. Et pour cause, les témoignages de ceux qui ont franchi les murs sont pour la plupart alarmants, si ce n'est dramatiques. Dramatiques non pas au regard d'une des fonctions attendues de la prison, qui est de maintenir enfermées des personnes qui ont déjà prouvé leur capacité de passer à l'acte, mais dramatiques en ce qui concerne une de ses autres missions, la plus souvent oubliée : celle de favoriser leur retour dans la société à la fin de leur peine.

SOMMAIRE : Le psychologue en unité hospitalière sécurisée interrégionale. - Existe-t-il une spécificité de la clinique en milieu carcéral ? Le suivi d'auteurs d'infractions à caractère sexuel. - La prise en charge thérapeutique en centre pénitentiaire. - Longue peine et fin de peine entre humeur et liberté. Un réaménagement psychique. -
Le vécu du corps à travers la pratique de la musculation. - L'éloignement familial chez les surveillants pénitentiaires : penser l'ailleurs ici
 
in Journal des Psychologues > 334 (février 2016) . - p.22-59
---------------------------------------------------------------
[articles]
 
Les lois de la réputation. De la reconnaissance à la notoriété. Dossier. Éloges, critiques, opinions et épithètes, récits et anecdotes : tout ce que l'on dit de vous lorsque vous êtes absent contient l'embryon d'une réputation. Si elle se fixe et se partage dans un réseau de collègues, de voisins ou de relations, ce sera cette image qu'un inconnu, même sans vous rencontrer, aura de vous.  Aujourd'hui, cet objet difficile à contrôler n'est plus seulement le nom des commérages à la veillée et des propos de salons. Que ce soit par médias interposés, ou plus encore, par l'accès direct et potentiellement illimité aux réseaux numériques, les réputations qui se font ne ressemblent plus aux précédentes.  Au moindre clic sur Internet, chaque personne, chaque produit, chaque acteur du marché peut être évalué, sollicité, « liké » ou « disliké », et sa réputation devenir « virale ». La médaille a comme toujours deux faces : celle de la célébrité à portée de main et celle du « bad buzz » catastrophique.
 
in Sciences humaines > 278 (février 2016) . - p.26-47
---------------------------------------------------------------
[article] 
Se sacrifier pour exister. Entre transmission génétique et transmission psychique négative : histoire d'un deuil impossible / Pascale PERETTI, Auteur . - Alors que le champ des maladies héréditaires demeure encore assez peu investi par les psychologues cliniciens français, dès lors qu'est écartée toute causalité psychogénétique, l'article interroge ici l'impact psycho-identitaire de telles pathologies sur les sujets qui en souffrent et sur leur entourage, du point de vue des réaménagements identificatoires et défensifs qui s'ensuivent.  À travers l'étude de cas de madame L., confrontée à l'expérience d'un handicap familial, il questionne les articulations entre transmission génétique et transmission psychique négative. Il s'agit notamment de comprendre comment cette patiente peut se réinscrire dans une filiation dont elle se sent exclue, au prix de l'endossement d'une identité sacrificielle. Laquelle pourrait participer d'une métadéfense familiale visant à éviter le deuil des imagos parentales idéalisées.

in Dialogue, n° 204.  2014 . - p. 79-90.

---------------------------------------------------------------

Semaine du 11 février 2016

[livre]
Les mutants. Un peuple d'incompris / Pauline AUBRY, Auteur . - [S.l.] : Editions des arènes, 2016. Les mutants est un roman graphique à mi-chemin entre le reportage et le récit autobiographique, une immersion au sein d'une classe d'âges incomprise : les adolescents.  Dans sa jeunesse, Pauline Aubry était atteinte d'une maladie qu'elle ne parvenait pas à identifier : des "crises d'angoisse". Abonnée au service de pédopsychiatrie dans un hôpital parisien, elle a gardé de l'adolescence l'image d'un monde fragile et douloureux. Des années plus tard, Pauline Aubry est retournée dans un service de pédopsychiatrie pour y animer un atelier BD. L'occasion pour elle de replonger dans cette époque de sa vie et de s'interroger : comment devient-on soi ? Comment chaque fragment de notre vie se superpose pour former cette poupée russe qu'est l'adulte ? Comment Pauline, enfant timide est devenue une ado rebelle ? Pour nous expliquer ce phénomène, des spécialistes de l'adolescence deviennent les protagonistes de l'album. Françoise Dolto nous apporte un éclairage sur ce qu'elle a appelé : le complexe du homard. L'ethnologue Arnold Van Gennep nous propose un éclairage original sur les rites de passages.  Des clés pour se souvenir que l'adolescence ne se résume pas à la simple mutation physique : changement de look, voix qui mue, rébellion contre l'autorité, mais représente un des moments le plus intenses de la vie.

voir aussi interview de l'auteure : https://www.youtube.com/watch?v=lLhMWfyt0lU
--------------------------------------------------------------- 
[livre]
Les oubliés du rêve américain. Philanthropie, Etat et pauvreté urbaine aux Etats-Unis / Nicolas DUVOUX, Auteur . - [S.l.] : Presses universitaires de France, 2013 . - 305 p. Alors que le «rêve américain» n'a rien perdu de son attraction, Nicolas Duvoux a entrepris une enquête ethnographique auprès de fondations philanthropiques et du tissu associatif qui tentent de pallier la déliquescence des quartiers pauvres et minoritaires d'une grande métropole du nord-est des États-Unis : Boston. Véritable laboratoire des sciences sociales du XXIe siècle, Boston, mieux qu'aucune autre, fait ressortir le spectacle de la coexistence de la richesse et de l'ouverture d'esprit avec la pauvreté et la ségrégation raciale.  L'enquête s'est déroulée auprès de ceux qui vivent dans l'envers du mythe étasunien, fait de pauvreté, de marginalité sociopolitique et de violence, comme auprès de ceux qui leur viennent en aide. Elle permet de cerner la forme et les limites de l'organisation communautaire qui cherche à se recréer autour du don philanthropique. Elle montre comment, sur les débris du ghetto, des philanthropes cherchent à régénérer la communauté indispensable pour faire vivre le rêve américain et justifier leur propre réussite.
--------------------------------------------------------------- 
[livre]
Stigmate. Les usages sociaux des handicaps / Erving GOFFMAN, Auteur . - [S.l.] : Minuit, 1975 . - 175 p. Il y a le stigmate d'infamie, tel la fleur de lys gravée au fer rouge sur l'épaule des galériens. Il y a les stigmates sacrés qui frappent les mystiques. Il y a les stigmates que laissent la maladie ou l'accident. Il y a les stigmates de l'alcoolisme et ceux qu'inflige l'emploi des drogues . Il y a la peau du Noir, l'étoile du juif, les façons de l'homosexuel. Il y a enfin le dossier de police du militant et, plus généralement, ce que l'on sait de quelqu'un qui a fait ou été quelque chose, et " ces gens-là, vous savez... "  Le point commun de tout cela ? Marquer une différence et assigner une place : une différence entre ceux qui se disent " normaux " et les hommes qui ne le sont pas tout à fait (ou, plus exactement, les anormaux qui ne sont pas tout à fait des hommes ) : une place dans un jeu qui, mené selon les règles, permet aux uns de se sentir à bon compte supérieurs devant le Noir, virils devant l'homosexuel, etc., et donne aux autres l'assurance, fragile, qu'à tout le moins on ne les lynchera pas, et aussi l'espoir tranquillisant que, peut-être, un jour, ils passeront de l'autre côté de la barrière.