aller au contenu
Centre de prévention du Suicide

Espace Presse

Campagne de sensibilisation

Pour illustrer notre dernière campagne de sensibilisation, voici une présentation du clip pre-roll placé avant une capsule info sur rtl.be; un choix est laissé à l'internaute de regarder l'entièreté du film ou de l'interrompre. La fin ne sera pas la même. A découvrir ...
 

D'autres supports de sensibilisations se décline depuis les annonces dans les médias jusqu'aux affichages dans les métros, trams et bus. Pour plus de détails, consulter la rubrique campagne de communication.
 

 

Le rôle des médias dans la prévention du suicide

Les médias ont une grande influence sur les idées, les croyances, les comportements des personnes.  Ils sont donc entièrement partie prenante dans la prévention du suicide.
En tant que professionnels des médias, vous pouvez nous aider à agir en prévention du suicide.

Voici quelques-unes de nos recommandations :

1. Dénoncer les idées reçues

A l'heure actuelle, bon nombre de représentations fausses circulent encore sur le suicide, telles que : "La personne qui en parle ne le fait pas", "Elle n'a pris que 10 comprimés, c'est du cinéma", "le suicide est une maladie"...  Vous trouverez toutes les informations quant à ces mythes et préjugés sur ce site, dans la rubrique

.
Combattre les a priori qui entourent la question du suicide sert d'une part à briser l'isolement dans lequel se trouvent trop souvent les personnes en proie à des idéations suicidaires, et permet d'améliorer l'accueil, l'écoute et la prise en charge de ces situations de crise.
 

2. Informer sur le suicide dans sa complexité

Si vous devez parler du suicide, n'omettez pas de rendre compte que le suicide est un phénomène complexe et multifactoriel.
Trop souvent, les histoires relatives par les médias posent le suicide comme le résultat d'une cause unique, ce qui est le plus souvent une manière tronquée de lire la réalité des faits. "Parce que son amie l'a plaqué", "parce qu'elle a perdu son chien", peuvent être avancés comme des événements déclencheurs, "la goutte d'eau", jamais comme des causes uniques.
 

3. Mentionner les ressources d'aide

De plus, chaque fois qu'il est question du suicide, annoncer les ressources d'aide adéquates (lignes d'appel, groupes de parole, interventions psychologiques possibles, forums et sites internet...) s'avère une précaution plus qu'indispensable.
 

4. Sortir la question du suicide de la rubrique des faits divers

N'aborder la question du suicide qu'à travers les faits divers le plus souvent dramatiques et spectaculaires ne permet pas aux lecteurs de prendre du recul par rapport à cette problématique.
Des articles de fond, notamment au sujet de la prévention, doivent permettre d'aborder ces questions difficiles dans leur complexité.
 

5. Eviter les effets pervers

Enrichir un article d'une multitude de détails tant sur la personnalité des protagonistes que sur les moyens utilisés pour passer à l'acte comporte un risque réel d'identification et de propagation.
Distinguez donc bien les informations utiles, indispensables, des informations inadéquates, en évitant d'idéaliser les conduites suicidaires.
 

6. Eviter les "marronniers" et les clichés

Encore un hiver froid, un automne gris, un mois pluvieux voire un été trop chaud ... non, le mauvais temps n'est pas la cause directe et automatique d'une augmentation des suicides!
N'oublier pas qu'au-delà de ces simples généralités, chaque personne en détresse va réagir différemment selon sa psychologie, son histoire personnelle, ses interactions.
 

7. Proposer des interviews enrichies d'une vraie expertise

Selon les disponibilités de chacun et selon notre actualité, des interviews avec des travailleurs du Centre de Prévention du Suicide seront facilitées. Il faudra préciser le sujet afin de vous trouver l'interlocuteur/-trice porteur/-teuse d'une expertise pertinente.
 

8. Respecter notre devoir de confidentialité

Par respect élémentaire et pour des motifs compréhensibles liés à notre devoir de confidentialité, nous ne pouvons pas relayer vos demandes d'interviews avec des personnes confrontées, directement ou indirectement, à la problématique du suicide.

 

 
Recommandations de l'AJP

En novembre 2012, suite à une initiative de la Ministre de la Culture, de l'Audiovisuel, de la Santé et de l'Egalité des chances de la Fédération Wallonie- Bruxelles, l'AJP a édité, en partenariat avec le Conseil de Déontologie, et avec l'appui des acteurs de prévention - notamment du Centre de Prévention du Suicide, un guide de repères utiles pour le traitement du suicide dans les médias :

 

 
Recommandations de l'OMS

L'Organisation Mondiale de la Santé a édité en 2002 un fascicule reprenant les indications pour les professionnels des médias dans la prévention du suicide :

.  
Merci d'en faire bonne lecture.

 

 
Le Centre de Prévention du Suicide est à votre disposition

Le Centre de Prévention du Suicide est un espace ressource aussi pour les journalistes : vérifiez vos données auprès de nous, consultez notre site Internet, visitez notre centre de documentation ainsi que notre chaîne YouTube youtube.com/PreventionSuicideBel.
 
Nous avons également à disposition des espaces de stockage en ligne pour visionner et télécharger des textes, photos et vidéos sur nos activités ainsi que les derniers logos.

 

Contact presse :

presse@preventionsuicide.be