aller au contenu
Centre de prévention du Suicide

Conférence de Michel Dupuis

 .

"Qu'est-ce qui fait vivre?"

Michel Dupuis, philosophe, professeur à l'UCL et à l'ULg, mais aussi vice-président du comité consultatif de bioéthique, est venu partager avec nous son approche de la question, qui n'a rien d'évident, même si elle est fondamentale dans un parcours philosophique.

Michel Dupuis a ainsi parcouru avec nous différents concepts importants : d'abord "l'être", c'est-à-dire ce qui est, c'est-à-dire les choses, qui sont, sans qu'un mouvement ne soit requis; puis "le vivre", c'est-à-dire le vivant, caractérisé par sa vulnérabilité mais aussi sa propension à l'autonomie... ; et "l'exister", c'est-à-dire ce qui nous caractérise nous, êtres humains.  Qu'est-ce donc qu'exister?

Une piste de réflexion : nous sommes plus que du vivant - et être vivant, c'est déjà prendre des risques - nous vivons, nous nous construisons avec l'Autre, autrui, l'étranger.  Nous sommes en perpétuelle transformation, ex-sister pouvant être retraduit par être à la fois en mouvement vers l'extérieur, l'étranger (ex), et être stable, en soi (stare); on "est", ici et maintenant, et à la fois on est ailleurs; on a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...

"Je" est donc relationnel. Il est aussi projet. Il se construit dans le présent, en loyauté avec son passé, et par rapport à un futur...

Mais encore? Michel Dupuis introduit également une autre dimension à ce "je" : il est aussi "nous".

L'enjeu collectif est important dans le fait d'exister, à aucun moment il ne serait vraiment envisageable, en tant qu'être humain, de vivre seul sur une île déserte.  Nous avons l'intuition, en tant qu'êtres humains, que nous avons une humanité commune; c'est ce qui faire qu'un bénévole prenne du temps pour répondre à quelqu'un au bout du fil, qu'il ne connaît pas, et qu'il souhaite aider.  Il y a comme une nécessité de solidarité.  Et donc, exister, c'est aussi quelque part s'engager, oser s'impliquer dans des projets qui nous dépassent, qui nous font prendre des risques, qui brisent la routine...

Nous laissons ici la réflexion sur une notion que Michel Dupuis s'est amusé à nous expliquer : le concept de "à chaque fois"; exister, c'est exister "à chaque fois", c'est prendre le risque à chaque fois d'une nouvelle respiration, d'un nouveau projet, c'est aussi oser s'étonner de petites choses, de petits événements du quotidien... et de rester ouvert sur le monde...